Ce qu’il faut retenir des NRJ Music Awards 2015

Ce vendredi 6 novembre a marqué le début des festivités des NMA (NRJ Music Awards). La veille au matin, la mairie de Cannes offrait des bracelets aux résidants cannois pour assister aux répétitions des artistes dans le grand auditorium Louis Lumière, à partir de 15h. Buzzles a pu assister à ces répétitions et aux enregistrements pour la cérémonie du samedi soir.

La scène des NMA durant les répétitions le vendredi 6 novembre. (Crédit photo : Gaspard Poirieux)

La scène des NMA durant les répétitions le vendredi 6 novembre. (Crédit photo : Gaspard Poirieux)

Premier rendez-vous à 15h en bas des marches du Palais pour assister à des « répétitions ». Vers 16h30, après avoir posé téléphones portables et appareils photos, le public découvre la salle avec les décors et les lumières. Le chauffeur de salle briefe le public et explique que la chanteuse Adèle va venir enregistrer son live, ne pouvant être présente à la cérémonie le lendemain. La chanteuse fait partie des invités les plus prestigieux de ce cru 2015, elle ne se produira pas en direct mais devant une poignée de privilégiés.

AdeleNMA

Adèle interprète « Hello » sur la scène des NMA. (Crédit photo : D.R.)

Blackout dans la salle, une lumière s’allume et la chanteuse apparaît radieuse et charismatique. Après une première version puissante et émouvante de son titre Hello, le public est survolté. Rappelons qu’il s’agit du grand retour d’Adèle sur la scène internationale et qu’elle ne s’est produite nulle part depuis son interprétation de Skyfall sur la scène des Oscars en 2013. Soucieuse d’un rendu parfait, le présentateur Nikos Aliagas annonce au public : « Adèle n’est pas totalement satisfaite. On va la refaire pour le plaisir ». Après une rapide intervention du chauffeur de salle et quelques raccords maquillage, la chanteuse entonne son titre une deuxième et dernière fois avant de recevoir un NRJ Music Awards d’honneur pour l’ensemble de sa carrière. A la sortie du Palais, les réactions sont à l’unisson :

 

Kendji Girac – Charles Aznavour : un duo intergénérationnel

Charles Aznavour et Kendji Girac chantent « La Bohème » sur la scène des NMA. (Crédit photo : Gaspard Poirieux)

Charles Aznavour et Kendji Girac chantent « La Bohème » sur la scène des NMA. (Crédit photo : Gaspard Poirieux)

A 19h, toujours en bas des marches, les Cannois munis du précieux bracelet permettant d’accéder aux répétitions, attendent de pouvoir assister à l’enregistrement du duo Charles Aznavour/ Kendji Girac. Ce n’est qu’à 20h30 que les portes du Grand Auditorium s’ouvrent enfin.

Après briefing du chauffeur de salle, les deux chanteurs entrent en scène. L’un à 91 ans, l’autre seulement 19 ans. Un duo intergénérationnel, surprenant donc, mais attendu, puisque l’année dernière, Kendji Girac avait interprété La Bohème sur un album hommage à Aznavour, qui participe pour la première fois, en 84 ans de carrière, à l’évènement.

Kendji, l’idole des jeunes, est acclamé par ses admiratrices. Aznavour, lui, par sa seule présence, coupe le souffle des aînés. La chanson commence, arrive le refrain. Pour les trois essais, jeunes et moins jeunes chantonnent La Bohème, sortie il y a 50 ans et pourtant connue de tous.

 

Mylène Farmer – Sting : la mise en scène

Même principe pour le duo Mylène Farmer – Sting. Comme à son habitude aux NMA, la chanteuse a souhaité assurer une prestation sans accros et sacrifier le direct. Annoncée pour 21h00, la séance d’enregistrement avec le public a débuté à 23h30. Enorme mise en scène sur cette prestation. Après avoir enregistré deux fois leur titre Stolen car sur un plateau envahi de fumée, le public a pu assister au tournage d’une séquence particulière. « Maintenant, nous allons tourner la scène d’entrée, cette séquence sera rajoutée au montage pour un effet spectaculaire », a expliqué le chauffeur de salle. Le principe : créer un nuage de fumée qui se dispersera pour faire apparaître les deux artistes.

Emission en live des marches et Before NRJ Music Awards

En marge de ces enregistrements, tout le monde pouvait assister aux émissions NRJ de Cauet et de Guillaume Pley en direct des marches du Palais. Différents lives ont été proposés au public, notamment M. Pokora, Christine & the Queens, un mix de Cauet ou encore Black M, avec à la clé, des places pour la cérémonie du samedi soir.

Les Cannois déçus de n’avoir pas été tirés au sort pour assister à la cérémonie pouvaient se consoler avec le concert Before NRJ Music Awards, qui réunissait Kendji Girac, Louane, les Frero Delavega, Marina Kaye et Madcon. Les artistes assuraient un show-case gratuit organisé au Palais des festivals, dans le Salon des ambassadeurs, avec une ambiance moins solennelle et plus proche de leurs fans. Les invitations étaient distribuées aux Cannois les mercredi 4 et jeudi 5 novembre selon le principe du « premier arrivé, premier servi ».

Cérémonie et palmarès

Le tapis rouge des NMA le samedi 7 novembre avant la cérémonie. (Crédit photo : Gaspard Poirieux)

Le tapis rouge des NMA le samedi 7 novembre avant la cérémonie. (Crédit photo : Gaspard Poirieux)

Sur le tapis rouge, les stars françaises et internationales ont fait le show :

 

Des stars mondiales ont défilé sur la scène du Palais des Festivals de Cannes samedi soir en direct dont Coldplay, Ellie Goulding (révélation internationale de l’année), Ed Sheeran (artiste masculin international de l’année) ou encore Justin Bieber et Sting (NRJ d’Honneur).

Le palmarès n’a cependant pas échappé à la publicité des artistes « made in The Voice », qui ont raflé les prix.

Les « The Voice Music awards »

M. Pokora remporte le NRJ Music Award du meilleur artiste francophone de l’année. (Crédit photo : D.R.)

M. Pokora remporte le NRJ Music Award du meilleur artiste francophone de l’année. (Crédit photo : D.R.)

M. Pokora, qui fête les dix ans de son premier NRJ Music Award et qui sera membre du jury « The Voice Kids » prochainement, a été promu pour la cinquième année consécutive artiste masculin de l’année. Quatre jeunes chanteurs révélés par l’émission « The Voice » ont été récompensés. Louane, 17 ans, a reçu le prix de la révélation française, le duo des Frero Delavega celui du groupe français de l’année. Enfin, les votes du public ont plébiscité comme chanson française de l’année Conmigo de Kendji Girac, chanteur « gipsy pop » de 19 ans qui a déjà vendu 800 000 disques.

Après la cérémonie, les festivités se sont poursuivies au Palm Beach et dans la discothèque Les Marches, avec des DJs résidants comme Major Lazer et quelques invités VIP de lauréats, venus fêter leurs récompenses.

 

Sarah Mélis

Gaspard Poirieux