Financement du FN : Marine Le Pen face aux juges

La présidente du Front National a été entendue ce mardi comme témoin assisté dans l’enquête sur le financement du FN.

La présidente du Front national Marine Le Pen, le 4 janvier 2016 à Lille afp.com/DENIS CHARLET

La présidente du Front national Marine Le Pen, le 4 janvier 2016 à Lille. Crédit photo : afp.com/DENIS CHARLET.

Cette fois-ci, Marine Le Pen s’est bien présentée devant les juges. Elle a été entendue dans le cadre d’une instruction ouverte en 2014 sur le financement de son parti. La présidente du FN avait refusé de se rendre à la convocation des juges Renaud Van Ruymbeke et Aude Bures en Octobre et en Novembre derniers.

Marine Le Pen a été entendue en tant que témoin assisté, statut intermédiaire entre celui de témoin simple et celui de mise en examen.

Recel d’abus sociaux et complicité d’escroquerie

Les juges soupçonnent le FN, le microparti Jeanne géré par des proches de Marine Le Pen, et l’imprimeur du parti, Riwal, d’avoir mis en place un système d’enrichissement frauduleux avec de l’argent public. Plusieurs millions d’euros pourraient avoir été détournés durant les législatives et la présidentielle de 2012.

Nicolas Faure 

Publicités