Les quatre pires conséquences du réchauffement climatique en Russie

Le réchauffement climatique a entraîné des catastrophes écologiques colossales en Russie a annoncé le ministère de l’environnement russe dans un rapport publié fin décembre.

En Russie, les températures ont augmenté 2,5 fois plus que partout ailleurs dans le monde. Le climat a gagné 0,42 degrés par décennie en Russie entre 1976 et 2014, contre 0,17 degrés pour l’ensemble de la Terre.

Des trous géants se forment dans le permafrost sibérien suite au réchauffement climatique. (Crédit photo : Ria Novosti)

Des trous géants se forment dans le permafrost sibérien suite au réchauffement climatique. (Crédit photo : Ria Novosti)

« Le changement climatique conduit à une hausse des phénomènes météorologiques dangereux » s’alarme le ministère de l’environnement russe, face à un Vladimir Poutine climatosceptique.

Des conséquences climatiques désastreuses

Ces hausses de températures alarmantes entraînent des catastrophes environnementales en Russie. Inondations dans l’Altaï au Sud de la Sibérie, niveau du lac Baïkal sous les seuils critiques, fonte du permafrost sibérien et températures qui atteignent des niveaux record à Moscou. *

Les quatre phénomènes les plus marquants se répartissent sur une distance immense.

Emilie Unternehr

Publicités