[CES 2016] Netflix s’exporte dans le monde entier #5/6

Du 6 au 9 janvier, le Consumer Electronics Show (CES), plus grand salon technologique du monde, se réunit pour l’édition 2016. À cette occasion, le pionnier de la télévision nouvelle génération a annoncé la disponibilité de son service dans le monde entier.

Netflix1

Le PDG de Netflix Reed Hastings sur la scène du CES de Las Vegas le 6 janvier 2016 (Image Netflix)

Un déploiement mondial

Netflix n’a jamais caché son ambition de tuer le modèle actuel de télévision. Dans son monde idéal, le téléspectateur peut choisir de regarder ce qu’il veut quand il veut. Tout ça dans une liste de programmes qui seraient disponibles simultanément dans le monde entier.

À ses débuts en 1997, Netflix n’était qu’un service de location de DVD par Internet. Beaucoup de chemin a été parcouru depuis. Le service avait fait une arrivée triomphale en France en septembre 2014. Présent dans 60 pays jusqu’à hier, Reed Hastings, PDG emblématique de Netflix a annoncé la disponibilité immédiate du service dans 130 pays supplémentaires (dont certains énormes marchés comme l’Inde ou la Corée du Sud). Portant le nombre de pays où le service est accessible à 190.

« Vous assistez aujourd’hui à la naissance d’un nouveau réseau mondial de télévision sur Internet » – Reed Hastings, le 6 janvier à Las Vegas.

 

La Chine mise de côté

Mais le pays le plus peuplé du monde n’est pas dans la liste des pays concernés par cette vague de streaming. Si on sait l’Empire du Milieu très réticent aux services internet mondiaux – Google, Facebook et Twitter sont bloqués – Reed Hastings a insisté sur sa volonté de passer un accord avec les autorités chinoises pour offrir aux habitants un accès aux programmes de Netflix.

Une programmation inégale

Netflix a donné des chiffres de visionnage hallucinants, parlant de 12 milliards d’heures de vidéo visionnées ce trimestre (4 milliards de plus que l’année dernière). Cependant, son rêve de voir tout son catalogue accessible à tous et disponible partout au même moment est loin d’être réalité.

Le service de sVOD produira 31 séries originales et 20 longs métrages en 2016. Ceux-ci seront disponibles simultanément dans les 190 pays du service. En revanche, les lois quant à la diffusion diffèrent, et chaque pays aura un catalogue propre. En France, la loi autorise Netflix à diffuser un film 3 ans après sa sortie au cinéma. Aux Etats-Unis, certains films sortis en 2015 sont déjà proposés.

Autre cas particulier, Netflix ayant vendu en 2013 les droits de sa très populaire série « House of Cards » à Canal+, sa saison 4 ne pourra être diffusée sur Netflix France lors de sa sortie mondiale le 4 mars 2016. Parallèlement, la série dérivée de Breaking Bad « Better Call Saul » est diffusée depuis l’année dernière sur Netflix France et Belgique, mais n’est pas proposée aux Etats-Unis.

A l’issu de sa conférence à Las Vegas, Netflix a mis en ligne une vidéo présentant à ses nouveaux clients mondiaux tous ses programmes originaux :

Nicolas Lellouche

Publicités