[CES 2016] Notre bilan : les tops et les flops #6/6

Du 6 au 9 janvier, le Consumer Electronics Show (CES), plus grand salon technologique du monde, s’est réunit pour l’édition 2016. Une semaine après sa fermeture, Buzzles réalise son classement des 5 meilleures annonces et des 5 projets dont l’avenir est plus qu’incertain.

US-LATEST-CONSUMER-TECHNOLOGY-PRODUCTS-ON-DISPLAY-AT-CES-2016

Géants et start-up se sont réunis au CES 2016 de Las Vegas (Photo : AFP)

TOP 5, les produits auxquels on croit :

LG

L’écran pliable présenté par LG au CES de Las Vegas. (Photo: LG)

5) Les écrans pliables de LG  : L’entreprise coréenne a présenté un écran pliable de 18 pouces. Cette technologie dont on entend parler de plus en plus souvent pourrait avoir une grande importance dans notre futur. Nous imaginions par exemple des tablettes qui se plieraient facilement dans un sac. La technologie de demain s’annonce donc de plus en plus transportable.

 

 

Immersit

Grâce à la technologie Immersit, votre canapé/fauteuil bouge en fonction de l’activité de votre téléviseur. (Photo: Immersit)

4) Immersit, des fauteuils et canapés qui vibrent : Immersit est une des entreprises françaises les plus séduisantes du CES. Son concept : mettre quatre supports vibrants sous les pieds de votre canapé. Lorsque vous regardez un film ou jouez à un jeu vidéo, le canapé bouge en synchronisation avec le son. Ce sont les premiers pas de la 4D à domicile, et même pas besoin de changer son mobilier.

 

 

 

 

Parrot

Géants et start-up se sont réunis au CES 2016 de Las Vegas (Photo : AFP)

3) Les drones continuent de s’améliorer : Avec Parrot, la France est depuis 2010 pionnière sur le marché des drones. Le groupe a annoncé le Parrot Disco, sa première aile volante. Aussi ergonomique que performant, le Disco devrait être commercialisé d’ici fin 2016. De son côté, DJI (concurrent de Parrot) a annoncé le Phantom 3 4K , un drone capable de filmer en Ultra HD et en dessous de la barre symbolique des 1000$, il est dès maintenant possible de le commander.

 

 

Oculus

Le HTC Vive à gauche et l’Oculus Rift à droite. (Photo: AFP)

2) La réalité virtuelle est enfin disponible : Pendant des années, la réalité virtuelle était la star du CES. C’était l’occasion pour les passionnés du monde entier d’essayer ces casques qui plongent dans un univers alternatif. Cette édition 2016 marque cependant la fin d’une ère. Oculus, financée en 2012 par les internautes et rachetée en 2014 par Facebook a ouvert les ventes de son très attendu Oculus Rift. Le casque commencera à être livré entre mars et avril. Buzzles vous présentait récemment 10 utilisations étonnantes de la réalité virtuelle. À noter qu’avec Vive, HTC s’annonce comme un sérieux concurrent de la filiale de Facebook.

 

B1

Le i8 Spyder, véhicule électrique et autonome de BMW. (Photo The Verge)

1) Les voitures préparent leur futur : Alors que la Silicon Valley se prépare à prendre le contrôle du marché automobile, les constructeurs historiques ont montré que leur avenir n’était pas scellé lors de ce CES 2016. L’électrique et l’autonome s’annoncent comme les nouveaux standards de l’automobile.

 

 

 

FLOP 5, les concepts dont l’avenir est incertain :

EL1

Le réfrigérateur connecté de Samsung. (Photo: Samsung)

5) L’électroménager connecté : La maison connectée n’a plus à faire ses preuves. Depuis quelques années, la domotique continue son développement dans notre quotidien. Samsung, LG et d’autres ont voulu lors de ce CES présenter des appareils électroménagers intelligents. Si certains aspects apparaissent bien pensés, tout ça ne reste que des gadgets de luxe. Il est difficile d’imaginer que dans un futur proche tous les réfrigérateurs auront un écran géant de 21,5 pouces sur leur portière…

Ehang

L’Ehang 184, le premier drone taxi. (Photo: AFP)

4) Ehang 184, un drone-taxi : S’il y a bien une annonce qui a impressionné autant qu’elle a fait rire, c’est bien celle de l’Ehang 184, un drone géant dans lequel un homme peut rentrer pour en faire un taxi volant. Équipé de 8 hélices et pouvant atteindre la vitesse de 100km/h, l’appareil conçu par une start-up chinoise ne propose que la conduite automatique, le passager n’a aucun contrôle sur l’appareil. Avec une autonomie de 23 minutes et un prix de minimum 200 000$, on peut douter de sa capacité à remplacer les taxis dans un avenir proche. De plus, la régulation française interdit un tel engin dans son espace aérien.

Identilock

Avec Identilock, seule une emprunte digitale enregistrée peut déverrouiller l’accès à une arme. (Photo: Identilock)

3) Identilock, le produit qui veut mettre fin à la crise des armes : Alors que les Etats-Unis sont dans un débat sur un contrôle plus strict des armes à feu, Identilock propose de résoudre le problème avec de la technologie. L’entreprise propose un cadenas pour arme à feu, empêchant à quiconque dont l’emprunte digitale n’est pas enregistrée d’utiliser un pistolet. Si un tel produit peut permettre d’éviter quelques crimes, sa chance de sauver les Etats-Unis de leurs trop nombreux crimes est équivalente à zéro.

Faraday 1

La FFZERO1, premier véhicule de Faraday Future. (Photo: Faraday Future)

2) Faraday Future, un pari trop ambitieux : Après avoir promis pendant des mois que Tesla et les autres seraient bientôt anéantis par son véhicule révolutionnaire, Faraday Future a enfin levé le voile sur son premier engin lors du CES. En présentant une voiture de course électrique aux performances hors normes, Faraday Future aura détruit toutes ses ambitions. Ce premier modèle ne restera qu’un concept.

Macron

Le ministre de l’économie Emmanuel Macron au CES de Las Vegas. (Photo: AFP)

1) La French Tech : La France était la nation étrangère la plus présente lors de cette édition 2016 du CES. Mais cette forte présence est malheureusement la seule vraie réussite française du salon. Seules quelques unes de nos entreprises comme Parrot ou Immersit ont su réellement honorer notre présence. Il est regrettable de voir que malgré notre omniprésence, la plupart de nos annonces auront été faites dans une indifférence la plus totale.

Cette édition 2016 du CES aura donc été très variée. On constate que si les véritables innovations se font de plus en plus rare, nos technologies existantes sont de plus en plus développées et prêtes à être commercialisées. 2016 s’annonce comme étant une année pleine d’aboutissements technologiques.

 

Nicolas Lellouche

Publicités