Golfe Juan : un nettoyage citoyen pour un littoral plus propre

Plus d’une centaine de personnes s’est rassemblée samedi 6 février au matin pour nettoyer le littoral de Golfe-Juan.

Dès 9h, les premiers volontaires arrivent. Devant la dégradation du littoral de Golfe –Juan, le collectif Ensemble pour la protection du littoral et de l’environnement a pris l’initiative d’organiser un nettoyage citoyen. Tout le monde est convié à participer à cet élan solidaire. L’information a été relayée par les réseaux sociaux, les affiches et le bouche à oreille. Plusieurs associations environnementales régionales et internationales ont rejoint le projet, parmi lesquelles Project Rescue Ocean et Terra Nissa.

 

Les participants sont deux fois plus nombreux que l'année précédente. Crédit photo : Djenaba Diame

Les participants sont deux fois plus nombreux que l’année précédente. Crédit photo : Djenaba Diame

Une activité collective qui a du sens

« Tout le monde doit faire un geste« , Barbara, la représentante du collectif en est convaincue. Habitante de Golfe-Juan depuis quatre ans, elle constate la dégradation du littoral depuis son arrivée et elle n’est pas la seule : de nombreux habitants de la région le signalent également. Ensemble ils ont décidé de créer un collectif sur Facebook afin de sensibiliser et rassembler le plus de monde possible car, comme l’explique Barbara : « Tous ceux qui ont conscience de cette pollution ont le devoir d’agir, les personnes présentes aujourd’hui ont répondu à cet appel du devoir « .

Anne, antiboise de 45 ans, prend conscience de l’importance du problème depuis le bateau sur lequel elle travaille  » Quand je suis sur mon bateau je remarque qu’il y a de plus en plus de pollution« . Ce n’est pas son premier nettoyage mais l’incompréhension demeure.

Certains volontaires qui n’avaient jamais participé à ce genre d’opération restent bouche-bée devant le volume des ordures rassemblées. En tout, une tonne de déchets ramassés sur terre et dans la mer avec deux barges, des plongeurs et des paddles mis à disposition par les associations présentes.

Alexandre dirige l’antenne de Cannes de la fondation internationale WaterTrek qui agit pour la protection de la mer et de l’environnement. Il est venu avec ses deux filles, Raphaëlle, 11 ans et Justine, 9 ans. Comme les autres volontaires, elles se sont activées au ramassage des ordures. « On a déjà rempli un sac entier chacune » annonce fièrement Raphaëlle.  Le père est admiratif face à une mobilisation aussi importante mais espère que de telles opérations ne soient plus nécessaires dans l’avenir.

Le but est également de faire réagir la commune. Le nettoyage de l’année dernière a abouti à l’application au niveau municipal d’une verbalisation des jets et abandons de déchets. Cette année, la Mairie a soutenu l’initiative mais les citoyens en attendent plus. Suite à un entretien avec Evelyne Fisch, adjointe au Maire déléguée à l’environnement, Barbara confie avoir « bon espoir » que de nouvelles mesures soient adoptées. En attendant, la mobilisation continue : le 5 mars, un nouveau nettoyage citoyen est organisé au Cannet.

Djenaba Diame

Publicités