LDC : Huitièmes de finale aller #1/2 

Wolfsburg qui se fait peur, Paris et Madrid qui assurent et un Benfica-Zenith ennuyant jusqu’au bout. Tout ce qu’il faut retenir de ces quatre premiers matches des huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Le top : Wolfsburg

Wolfsburg a fait le dos rond, puis Wolfsburg a déroulé, mais Wolfsburg a failli ne pas gagner. Le déplacement du côté de La Gantoise ne s’annonçait pas facile pour les Allemands. Avec une seule victoire sur les cinq derniers matchs, les joueurs de Dieter Hecking sont à la peine en Bundesliga. Tout le contraire des Belges, en tête de leur championnat. Sur le papier, la rencontre s’annonçait équilibrée. Mais tétanisés par l’enjeu, les joueurs de Genk ne se sont pas montrés dangereux sur le but adverse. Pour sa part, le VFL Wolfsburg s’en est remis au génie de Julian Draxler qui mystifie Foket sur le côté gauche et ajuste Sels, le gardien adverse, d’un plat du pied côté opposé après un relais avec Vieirinha (44e, 0-1). L’attaquant allemand va doubler la mise après la pause. Profitant d’une erreur de relance des Belges devant leur surface, le joueur de 23 ans gagne son duel face au gardien adverse (54e) et aggrave le score. Dans la foulée, Max Kruse porte l’estocade finale en reprenant de près un centre de Christian Trasch, venu de la droite (0-3, 60e). Alors que les Allemands pensaient se diriger vers une victoire tranquille, les hommes de Hein Vanhaezebrouck vont connaitre un sursaut d’orgueil en fin de rencontre avec deux buts signés Kums (81e) et Coulibaly (89e). Une réaction trop tardive mais qui permet à La Gantoise d’entretenir un maigre espoir de qualification.

L’attaquant allemand, Max Kruse, a assuré la victoire des siens en inscrivant le troisième but. (Crédit photo : VFL Wolfsburg)

L’attaquant allemand, Max Kruse, a assuré la victoire des siens en inscrivant le troisième but. (Crédit photo : VFL Wolfsburg)

Le flop : Benfica-Zénith

C’était le huitième de finale le plus ouvert, sur le papier. Et qui dit ouvert, dit spectacle. Mais, après le match aller, on peut dire que les deux équipes ont sacrément déçu par le spectacle proposé. Le Benfica, coaché par le portugais Rui Victoria, se devait de l’emporter à domicile pour croire à la qualification. Et les Lisboètes l’ont fait, par la plus petite des marges (1-0). La première période a été une véritable purge pour les spectateurs, où les deux équipes ont joué avec le frein à main. Résultat : une faible qualité de jeu et aucune occasion à se mettre sous la dent. La deuxième mi-temps voit une grosse domination des Benfiquistes qui se procurent beaucoup de situations, mais le gardien russe du Zénith, Yuri Lodygin, veille au grain. Les joueurs de l’entraîneur portugais André Villas-Boas profitent également de certains espaces laissés par la défense du Benfica pour procéder à des contres, sans pour autant les concrétiser. C’est finalement le Brésilien Jonas qui, sur un coup-franc de l’Argentin Nicolas Gaitan, libère l’Estadio da Luz de Lisbonne d’une tête au point de pénalty, au bout du temps règlementaire (90+1e, 1-0). Ce match, entaché de l’expulsion de Criscito du côté du Zénith, ne restera pas dans les annales, mais le suspense reste entier pour la qualification. Espérons que le match retour soit de meilleure facture.

Christiano Ronaldo est venu célébrer son but dans les bras de son entraineur, Zinedine Zidane, qui dirigeait son premier match de Ligue des champions.(crédit photo : France TV info)

Christiano Ronaldo est venu célébrer son but dans les bras de son entraineur, Zinedine Zidane, qui dirigeait son premier match de Ligue des champions.(crédit photo : France TV info)

La première pour Zidane

En battant la Roma (0-2) au Stadio Olimpico de Rome, l’entraîneur français du Real Madrid, Zinedine Zidane, a disputé et gagné son premier match de Ligue des champions en tant que coach principal. Durant une première période plutôt fermée, les deux équipes se sont neutralisées, alors que la deuxième mi-temps a vu le Real faire la différence sur un coup de génie de sa star Cristiano Ronaldo (voir ci-dessous). Le but de Jésé, en fin de match, a récompensé le coaching de Zidane, qui a réalisé un match parfait tactiquement, même si la défense n’a pas totalement rassuré. Le Français s’attend donc à un match tranquille, dans trois semaines, à Santiago-Bernabeu et peut sereinement entrevoir les quarts de finale. Bref, une première paisible pour l’ancien numéro 10 de la Maison Blanche.

Le but : Cristiano Ronaldo

AS Rome – Real Madrid, 57ème minute. Le Brésilien Marcelo, côté gauche, lance en profondeur Cristiano Ronaldo, dans le dos de Florenzi. À l’angle gauche de la surface, il élimine l’Italien d’un sublime crochet, avant d’enchaîner une frappe limpide du pied droit, qui finit sa course dans la lucarne opposée du gardien polonais de la Roma, Szczesny. C’est le 89ème but du Portugais en Ligue des champions, qui améliore encore un peu plus son record de buts dans la compétition.

Le chiffre : 50%

C’est le pourcentage de chance de qualification du Paris Saint-Germain pour les quart de finales de la Ligue des champions après sa victoire sur Chelsea (2-1). Dans trois semaines, il restera donc à terminer le travail entrepris mardi soir pour les hommes de Laurent Blanc. Face aux Londoniens, le PSG a maitrisé son sujet. Après avoir mis à contribution à plusieurs reprises le gardien des Blues Thibaut Courtois, les Parisiens ont trouvé la faille grâce à un coup-franc à ras de terre, légèrement détourné, de Zlatan Ibrahimovic  (1-0, 39e). Après cette ouverture du score méritée, l’euphorie parisienne va redescendre avec l’égalisation, juste avant la pause, de John Obi Mikel sur corner (45+1e, 1-1). Si Courtois a retardé l’échéance à de nombreuses reprises après le repos, il n’a rien pu faire face à Edinson Cavani, entré quelques minutes auparavant. L’attaquant uruguayen a battu dans un angle fermé le gardien belge après une sublime passe d’Angel Di Maria (2-1, 78e). Avec cette victoire, Paris s’est mis dans de bonnes dispositions pour la suite de la compétition. Attention tout de même à ne pas se reposer sur ses lauriers.

Les résultats :

Paris Saint-Germain 2 – 1 Chelsea

Benfica 1 – 0 Zénith Saint-Petersbourg

Matchs retours le mercredi 9 mars

AS Rome 0 – 2 Real Madrid

La Gantoise 2 – 3 VFL Wolfsburg

Matchs retours le mardi 8 mars

Florian Leyvastre

Maxime Gil