Grammy Awards, ce qu’il faut en retenir

58 ans que les Grammy Awards récompensent les meilleurs artistes et techniciens de la musique. Organisée dans le Staples Center de Los Angeles, la cérémonie a, comme chaque année, tenu toutes ses promesses, malgré quelques péripéties. Si vous avez raté les 3h30 de show, Buzzles est là pour faire un petit rattrapage de cette soirée à l’américaine.

Taylor Swift bat un record

Entre la reine de la pop et le roi du hip-hop Kendrick Lamar, la concurrence était rude pour le Grammy tant convoité du meilleur album de l’année. Mais au bout du suspense, c’est Taylor Swift qui remporte le prix pour son album « 1989 », en référence à son année de naissance. Elle devient  la première artiste à le remporter deux fois, le premier « Fearless » datant de 2009. On retiendra aussi de sa soirée son discours et sa réponse cinglante à Kanye West qui s’était attribué le succès de la jeune chanteuse dans l’un de ses titres : « J’aimerais dire à toutes les jeunes femmes qui sont là : vous allez croiser des gens sur votre route qui vont s’en prendre à votre succès ou s’attribuer le mérite de vos accomplissements ou de votre popularité ». Un discours féministe qui a le mérite d’être clair !

La performance engagée de Kendrick Lamar

Légende: Kendrick Lamar a enflammé la soirée des Grammy (Crédit photo: Kevork Djansezian/Getty Images)

Légende: Kendrick Lamar a enflammé la soirée des Grammy (Crédit photo: Kevork Djansezian/Getty Images)

Considéré comme l’un des grands favoris de cette 58ème édition avec 11 nominations, le rappeur américain, Kendrick Lamar a fait forte impression sur scène. Son arrivée, menotté, un oeil au beurre noir, entouré de danseurs entravés a tout de suite donné le ton. Avec une performance aussi bien visuelle que lyrique, Kendrick Lamar a tenu à rendre hommage aux nombreuses victimes des violences policières dans son pays.

Sa prestation politiquement engagée a déclenché une standing ovation du public. Une performance artistique qui n’est pas passée inaperçue non plus du côté de La Maison-Blanche qui, sur Twitter a tenu à féliciter le rappeur: « Bravo à Lamar et à tous les artistes des Grammys qui travaillent à construire un meilleur avenir. »

A 28 ans, Kendrick Lamar rafle 5 Grammy. Avec son nouvel album« To Pimp a Butterfly », il est certainement le grand gagnant de cette soirée américaine.

L’hommage de Lady Gaga à David Bowie

C’est une Lady Gaga métamorphosée qui est montée sur la scène des Grammy Awards. La chanteuse a rendu un incroyable hommage à David Bowie, décédé en début d’année. Les cheveux orange et une tenue blanche digne de la star défunte, Lady Gaga a enchaîné de nombreux titres passant de « Space Oddity » à  « Suffragette City », ou encore « Let’s Dance ».

Une prestation marquée par la présence sur scène de Nile Rodgers, guitariste et ami de David Bowie. Pourtant la performance de l’artiste n’a pas plu à tout le monde, notamment à Duncan Jones, le fils de David Bowie. Sur Twitter, il a tenté de définir le mot « Gaga »: « « Trop excité ou irrationnel, typiquement le résultat d’un engouement ou un enthousiasme excessif, mentalement confus. Mince alors ! Quel est ce mot ? » Une prestation un peu trop excessive donc, au goût de Duncan Jones…

Des ratés techniques pour Adele

Une prestation ratée pour Adele. (Crédit photo: Abaca)

Une prestation ratée pour Adele. (Crédit photo: Abaca)

Une soirée catastrophique pour la star anglaise Adele. Pendant son interprétation de « All I Ask », un son strident a pu être entendu par le public et les téléspectateurs de la cérémonie. Visiblement gênée par ce bruit, Adele a laissé passer quelques fausses notes de sa voix habituellement si parfaite. Des micros tombés dans le piano, un piano mal accordé et le son carrément coupé durant sa prestation : Adele se souviendra de la 58ème édition des Grammy Awards

L’absence de Rihanna

Marquée par les succès de Kendrick Lamar et de Taylor Swift, la soirée le fut également par l’absence de Rihanna. Invitée pour interpréter « Kiss It Better », extrait de son dernier album ANTI, elle a annulé sa prestation quelques heures avant le début de l’évènement, la star risquait une hémorragie des cordes vocales. Visiblement déçue de ne pas être présente à la grande messe annuelle que sont les Grammy Awards, elle a adressé sur Twitter un message d’excuse pour ses fans : «#NAVY Je suis désolée de ne pouvoir être là… Merci aux Grammys et à CBS pour votre soutien ce soir».

Le palmarès complet des Grammy Awards 2016:

Enregistrement de l’année : Uptown Funk – Mark Ronson & Bruno Mars

Album de l’année : 1989 – Taylor Swift

Chanson de l’année : Thinking Out Loud – Ed Sheeran

Révélation de l’année : Meghan Trainor

Performance Pop Solo : Thinking Out Loud – Ed Sheeran

Meilleur Duo / Group Pop : Uptown Funk – Mark Ronson & Bruno Mars

Meilleur Album Pop Traditionnel : The Silver Lining : The Song Of Jerome Kern – Tony Bennett

Meilleur Album Pop : 1989 – Taylor Swift

Meilleur enregistrement Dance : Where Are Ü Now – Skrillex & Diplo feat Justin Bieber

Meilleur album Dance / Electro : Skrillex & Diplo Present Jack Ü – Skrillex & Diplo

Meilleure Performance R&B : Earned It – The Weeknd

Meilleure chanson R&B : Really Love – D’Angelo

Meilleur album Urbain Contemporain : Beauty Behind The Madness – The Weeknd

Meilleur album R&B : Black Messiah – D’Angelo

Meilleure performance Rap : Alright – Kendrick Lamar

Meilleure collaboration Rap : These Walls – Kendrick Lamar feat Bilal, Anna Wise & Thundercat

Meilleure chanson Rap : Alright – Kendrick Lamar

Meilleur Album Rap : To Pimp A Butterfly – Kendrick Lamar

Meilleur clip vidéo: Bad Blood – Taylor Swift feat Kendrick Lamar

Lou DAVID