La grande vie pour Granville

Le petit poucet de la Coupe de France s’apprête à affronter l’Olympique de Marseille ce jeudi à 21h. Dans le stade d’Ornano de Caen, 21 000 supporters seront là pour encourager l’équipe. C’est un match de gala qui s’annonce pour ce club de CFA 2.

Mardi 9 février, le petit club de l’US Granville se qualifiait pour les quarts de finale de la Coupe de France en éliminant Bourg-en-Bresse, club de Ligue 2. Une victoire dans les prolongations au bout de la nuit qui permettait au club manchois de continuer son épopée. Après avoir franchi neuf tours, le club est à présent à deux matchs d’une finale au Stade de France. Jeudi 11 février, le club avait été invité au Parc des Princes pour assister au dernier huitième de finale : PSG-Olympique Lyonnais. Mais surtout pour assister au tirage au sort des quarts de finale ayant lieu dans la foulée du match. Un tirage au sort qui n’a pas déçu, Granville affrontera donc Marseille !

Revivez la qualification de l’US Granville face à Bourg-en-Bresse…

Depuis, dans la commune de 13 000 habitants, située dans la baie du Mont-Saint-Michel, c’est l’effervescence : « C’est hallucinant on parle que de ça en ville, ça commence même à déborder de la ville » s’exclame Fabrice Clément co-président du club. « Toutes les vitrines de la ville sont au couleur de Granville, et puis les gens se sont pris au jeu, nous demandent des photos, ils nous reconnaissent dans la rue, mais c’est vraiment sympa cet engouement, il n’y a pas de pression supplémentaire » confie Anthony Fournier, milieu de terrain et fils de l’ancien international Laurent Fournier. Outre l’engouement populaire et le soutien des supporters, les sollicitations médiatiques n’ont pas traîné et ont quelque peu bousculé le quotidien des pensionnaires de CFA 2 : « Depuis dimanche on a trois caméras qui sont là à chaque entrainement » souligne Anthony Fournier. Le co-président n’avait jamais été autant sollicité : « On n’est pas habitués à ça, on n’est pas formatés pour ça ».

Le vestiaire laisse exploser sa joie après la qualification pour les quarts de finale (crédit photo : La Manche Libre)

Le vestiaire laisse exploser sa joie après la qualification pour les quarts de finale (crédit photo : La Manche Libre)

Match de gala

Côté terrain, l’entraîneur Johan Gallon prépare le match de jeudi. Il regarde des vidéos et décortique les points forts et les points faibles de l’OM, mais « l’objectif premier sera de conserver les principes de jeu adoptés jusqu’à présent, à savoir la possession de balle, la maîtrise technique et le jeu vers l’avant », le coach ajoute : « L’OM a des attaquants et des milieux offensifs capables de faire la différence à tout moment, donc à nous d’être vigilants et de bien défendre ensemble. On sait très bien qu’individuellement l’OM est plus fort que nous, et on ne pourra espérer quelque chose que si collectivement on est performants. ». Et quand on lui demande s’il compte préserver le 0-0 le plus longtemps possible il coupe court : « On va essayer de les perturber le plus possible. On n’a pas envie de subir, on a envie d’être acteurs de ce match. Après c’est sûr que dans ce genre de rencontre le temps sera notre allié ».

Le match de ce jeudi a l’allure d’un match de gala pour le « petit poucet » granvillais. Le club voisin de Caen a volontiers prêté son stade pour l’occasion et les joueurs évolueront devant une enceinte comble. La semaine dernière, les 21 000 places du stade D’Ornano se sont toutes vendues en moins de huit heures ! Jeudi, l’équipe amateur va tutoyer le très haut niveau. Le très haut niveau que la plupart des joueurs ne connaissent pas vraiment, mais leur entraineur aspire lui à y évoluer à l’avenir : « Je n’ai jamais caché mon objectif d’entrainer en professionnel. Mais aujourd’hui mon histoire s’inscrit pleinement avec Granville ».

Anthony Fournier à la lutte lors du dernier tour de Coupe de France face à Bourg-en-Bresse. (Crédit : D.R.)

Anthony Fournier à la lutte lors du dernier tour de Coupe de France face à Bourg-en-Bresse. (Crédit : D.R.)

Le milieu de terrain Anthony Fournier lui connaît bien les arcanes du professionnalisme, formé au PSG, il a notamment joué avec Mamadou Sakho, mais aussi avec Abdelaziz Barrada et Brice Dja Djédjé, deux joueurs de… l’OM ! « Je vais retrouver Barrada avec qui j’ai passé 6 mois à Paris en équipe de jeunes. Je suis aussi content de retrouver Brice Dja Djédjé avec qui j’ai fait toute ma formation au PSG, on se voit toujours au moins une fois par an ». Et lorsqu’on lui demande s’il admire un joueur en particulier du côté marseillais il répond sans hésiter : « Jouer contre Lassana Diarra c’est vraiment cool ! Ce qu’il réalise depuis le début de la saison c’est vraiment ouf ! ». Laurent Fournier, le papa d’Anthony a remporté la Coupe de France à deux reprises avec le PSG (en 1993 et en 1998). « Il me reste un peu de temps pour le rattraper » plaisante le milieu granvillais, « plus sérieusement partager ça avec lui c’est vraiment bien, il est derrière nous, il me donne des conseils » ajoute-t-il.

Malgré tout, l’ensemble du club garde la tête froide et fait tout pour ne pas se laisser déborder par l’excitation à l’approche du match de jeudi. Et même si une équipe comme l’OM attire les foules, les joueurs eux ne seront pas là pour prendre des photos et toute l’équipe reste concentrée. « Etonnamment on aborde ce match sereinement, on n’a pas changé nos habitudes. On réalisera vraiment à la mise au vert et quand on arrivera au stade D’Ornano, avec les minibus, la police et tous les supporters » déclare Anthony Fournier. La Coupe de France est-elle l’objectif principal de Granville cette saison ? « Surtout pas ! Tout ça n’est que du bonus ! » s’exclame le président du club. Même son de cloche du côté du coach Johan Gallon : « Même si on en a profité après les matchs, on n’est jamais tombé dans l’euphorie, on reste lucide. Il faut rester humble. Notre objectif premier est la montée en CFA, la Coupe c’est la cerise sur le gâteau ! ». Quoiqu’il en soit, demain soir, face à « l’ogre » marseillais, le « petit poucet » granvillais sera prêt à créer l’exploit…

Retrouvez l’intégralité de nos interviews en audio :

Johan Gallon nous livre ses impressions et nous parle de jeu en cette veille de match.

Anthony Fournier nous livre ses impressions et parle du rôle de son père en cette veille de match.

Léo Parmentier
Thibault Sadargues

Publicités