Stephen Curry, le joueur NBA qui pourrait battre de nombreux records

Stephen Curry, le meneur de jeu des Golden State Warriors, pourrait battre plusieurs records cette saison, au point de faire de l’ombre aux meilleurs joueurs de l’histoire du basket, comme un certain Michael Jordan, qui pour beaucoup est le plus grand.

C’est un phénomène d’un mètre quatre-vingt-onze et quatre-vingt-quatre kilos qui ne cesse d’impressionner de l’autre côté de l’Atlantique. Sa franchise, les Golden State Warriors basés à Oakland en Californie est championne en titre et a réalisé un début de saison inédit depuis la création de la NBA en 1946. Le meneur et ses coéquipiers ont tout simplement remporté leurs 24 premiers matches, connaissant la défaite seulement le 12 décembre 2015 sur le parquet des Milwaukee Bucks. Depuis, la franchise californienne a remis un coup d’accélérateur et est aujourd’hui plus que jamais en course pour effacer des tablettes le meilleur bilan jamais enregistré sur une saison régulière, à savoir 72 victoires pour 10 défaites. Cette performance avait été réalisée par Michael Jordan et les Chicago Bulls lors de la saison 1995/1996, et de nombreux observateurs estiment aujourd’hui qu’une telle saison ne sera pas battue avant longtemps, voire jamais.

Retour les meilleures actions de la carrière de Michael Jordan :

Légende: Stephen Curry s’élance pour marquer un nouveau panier à trois points. Crédit photo: Elliot Bojman

Légende: Stephen Curry s’élance pour marquer un nouveau panier à trois points. Crédit photo: Elliot Bojman

Un joueur spectaculaire et efficace

Les performances individuelles du « Baby Face Killer » comme l’appellent certains sont impressionnantes. Encore une fois, la comparaison avec Jordan se fait. Même s’il n’évolue pas au même poste que l’ancien arrière ou ailier des Bulls, le numéro 30 de la franchise californienne a remporté pour la première fois le trophée MVP (Most Valuable Player), de meilleur joueur de la saison à 26 ans, tandis que l’ancienne gloire des Chicago Bulls l’avait lui remporté à 25 ans. Il devenait alors le premier Warrior à remporter ce trophée depuis Wilt Chamberlain en 1960. De plus, il est toujours resté fidèle à un seul et même club depuis le début de sa carrière où il signe son premier contrat professionnel en juillet 2009 pour un montant de 12,7 millions de dollars sur une durée de quatre ans. Après plusieurs bonnes saisons malheureusement marquées par des blessures, c’est à partir de 2012 que la progression du joueur se fait ressentir, notamment sur les résultats de son équipe. Pendant la saison 2013/2014, il est choisi par les fans pour être titulaire lors de l’All-Star Game 2014 pour la première sélection de sa carrière. C’est en 2015 qu’il remporte son premier titre NBA à 26 ans. Jordan l’avait lui obtenu à 28 ans.

Les plus beaux gestes de Stephen Curry depuis le début de la saison :

Stephen Curry et son premier trophée de MVP le 4 mai 2015 à Oakland. (Crédit photo: USA Today Sports/Kelley L Cox)

Stephen Curry et son premier trophée de MVP le 4 mai 2015 à Oakland. (Crédit photo: USA Today Sports/Kelley L Cox)

Mais là où Stephen Curry pourrait faire plus fort que « MJ » sur une saison, c’est en termes de points marqués par match, la statistique que les fans scrutent le plus en NBA. Michael Jordan a déjà effectué une saison à 35 points de moyenne lors de la saison 1987-1988, Curry est actuellement le meilleur marqueur de la ligue avec 32 unités par match. Cependant, il ne joue en moyenne que 35 minutes sur le terrain. Par exemple, si son entraîneur le laissait 10 minutes de plus à chaque match, le « Baby Face Killer » pourrait passer à une folle moyenne de 42 à 44 points selon des projections. Enfin, en plus de dribbles spectaculaires qui transcendent les fans, il excelle dans les tirs aux moments les plus décisifs, comme le prouve l’exercice du tir à trois points où il est le meilleur avec 45% de réussite. D’ailleurs jeudi dernier, Stephen Curry a battu un nouveau record : il lui fallait juste inscrire un tir derrière l’arc pour battre Kyle Korver, auteur de 127 rencontres consécutives avec au moins un panier à trois points au compteur. Curry en a inscrit 10 en 15 tentatives, portant sa série à 129 matchs depuis le dernier match. Samedi 27 février, auteur de 46 points au total, il a marqué de très loin derrière l’arc de cercle, le panier décisif pour permettre aux siens de l’emporter sur le parquet d’Oklahoma City, (118-121 après prolongation). Golden State a en effet déjà composté son billet pour les play-offs avec 53 victoires et 5 défaites. Personne ne s’était qualifié aussi vite pour la «post-season» jusqu’ici. Curry est le meilleur tireur de «majorés»,  soit 288 paniers à trois points inscrits depuis le début de la saison 2015-16. Il bat ainsi le record qu’il avait lui-même établi la saison dernière avec 286 trois points, et le mois de mars arrive tout juste. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il participe pleinement aux 115,4 points marqués en moyenne par son équipe. Le meneur des Warriors est tellement fort que ses prestations en sont presque devenues banales, à l’image d’un Lionel Messi en football.

Résumé de l’incroyable performance de Stephen Curry lors du match contre Oklahoma City le 27 février dernier:

Les 286 paniers à trois points de Stephen Curry lors de la saison 2014-2015:

Thibault Sadargues

Publicités