La Culture Par La Culture # 2 : Blessed Connexion

Blessed Connexion se produisait le 5 mars au Camp Trappeur de Cannes. L’occasion pour Buzzles de partir à la rencontre de ce groupe niçois et de connaitre ses influences.

Composé d’une chanteuse, d’un clavier, d’un guitariste, d’un batteur et d’un saxophoniste, la Blessed Connexion est un groupe formé en 2010. Depuis 6 ans, il délivre du reggae atmosphérique et festif servant des textes engagés, le tout porté par une voix féminine envoûtante et puissante. Un son qui voyage entre des ambiances dub planantes et des raggas survoltés, une musique à la fois explosive et transcendante où viennent se mêler textes humanistes et fédérateurs. La forme est détonante, le fond, lui, vient éveiller les consciences. En 2014, le groupe assurait les premières parties des groupes « Raspigaous » et « Babylon Circus ». Après la sortie d’un EP 4 titres « Traveler » en mars 2012, la formation présente son premier album « Héritage » en Octobre 2013. Un album 13 titres, autoproduit, où les titres présentés étaient une invitation au voyage et un appel à l’unité.
Blessed Connexion revient en septembre 2015 avec un nouvel EP 5 titres « Vivre Libre ». Un EP disponible en téléchargement gratuit. Lady BC la chanteuse du groupe nous parle de ses différentes influences à travers notre petit jeu de questions/réponses.

« J’peux plus me taire » extrait du premier album de la Blessed Connexion.

– Quel est ton disque musical culte ?

J’ai forcément écouté beaucoup de Bob Marley, mais je dirais Chaud Time, le premier album du groupe de reggae marseillais Raspigaous, très populaire dans les années 90. Je l’ai beaucoup écouté étant ado et ça m’a donné envie de faire une musique engagée qui serait un peu dans la même veine.

 

 « Fumo » extrait du premier album de Raspigaous, l’album culte de Lady BC.

– Quel est ton livre culte ?

Je dirais L’Herbe Bleue de Beatrice Sparks, c’est l’histoire d’une ado qui part de chez elle et qui découvre la vie à travers toutes sortes de péripéties, le tout sous forme de journal intime. C’est un livre que m’avait donné ma mère, elle l’avait lu aussi.

L%27herbe Bleue

L’Herbe Bleue, de Beatrice Sparks, le livre culte de Lady BC

– Quel est ton film culte ? 

J’aime les films qui font décompresser comme les comédies. Je vais faire parler mon côté fille et j’adore Romain Duris alors je dirais L’Arnacoeur !

L%27arnacoeur

« L’arnacoeur », film culte de Lady BC

– Quel est ton artiste favori ? 

Il y a beaucoup de groupes que j’apprécie et que j’aime comme Danakil ou Broussaï. Mais je dirais Dub Inc le groupe de reggae stéphanois que j’ai énormément écouté et que je continue d’écouter aujourd’hui.

 « Tout ce qu’ils veulent » le tube de Dub Incorporation, groupe préféré de Lady BC

– Quel est ton lieu favori ? 

La scène ! C’est là où je me sens le mieux, où je partage ma passion avec les gens. Être pieds nus sur la scène c’est le top !

– Quel album écoutes-tu en ce moment ? 

Né So, le dernier album de Rokia Traoré. C’est un album rempli de textes engagés et de musiques africaines, j’aime beaucoup ce mélange, c’est une belle découverte.

« Kenia », extrait du dernier album de Rokia Traoré « Né so ».

– Quel livre lis-tu en ce moment ? 

Tuer le père d’Amélie Nothomb. J’aime beaucoup ce qu’elle fait et comment elle écrit.

Tuer le père

« Tuer le père », d’Amélie Nothomb le livre que lis Lady BC en ce moment.

– Quel film t’a marquée récemment ?

Marguerite. C’est un film sur une baronne qui se prenait pour une super chanteuse lyrique, que tout le monde flattait, alors qu’elle avait une voix épouvantable. C’est un film que j’ai trouvé drôle et touchant !

marguerite

« Marguerite » le film qu’a aimé Lady BC récemment.

– Quel jeune artiste t’a plu récemment ?

Le groupe de reggae Broussaï, ils ont des textes forts et une orchestration percutante, ils méritent vraiment d’être encore plus connus.

« Le temps de vivre » un clip de Broussaï, le groupe révélation de Lady BC

– Quel événement t’a marquée dans l’actualité récente et pourquoi ? 

Les dérives de notre gouvernement de gauche, qui sur le plan économique et social ne ressemble plus vraiment à un gouvernement de gauche ! Et puis par rapport à la crise des migrants, ces gens qui essayent de trouver la paix ailleurs et que l’on n’accueille pas ou qu’on reçoit très mal, qui vivent dans des conditions terribles, ce sont des choses qui me touchent profondément. De voir comment on a si peu de considération pour l’humain aujourd’hui…

« Vivre Libre » extrait du dernier album éponyme de la Blessed Connexion.

Solenne Barlot

Maxime Bonnet

Léo Parmentier

La culture par la culture, c’est aussi un agenda sélectif mais éclectique des rendez-vous à ne pas manquer dans notre département, avec toutes les infos pratiques nécessaires.

Publicités