Tournoi des six nations 2016 : le bilan

Samedi s’est achevé le tournoi des six nations avec le match des Bleus face à l’Angleterre. Buzzles revient sur les résultats de la compétition.

Cette année encore se sont affrontées les six nations, les six meilleures équipes d’Europe en ce qui concerne le rugby. Mais entre ces équipes, l’écart de niveau est conséquent et les résultats de ce tournoi souvent prévisibles (on retrouve ainsi fréquemment les Italiens à la dernière place alors que les Gallois et les Anglais se disputent la tête du classement). L’édition 2016 n’échappe pas à la règle.

La victoire anglaise
Tout comme pour la France, un nouveau sélectionneur est chargé de reprendre en main l’équipe anglaise après son mondial médiocre (elle est éliminée dès les matchs de poule). Cette tâche est confiée à l’Australien Eddie Jones, qui succède à Stuart Lancaster.

Il choisit de jeunes joueurs comme Maro Itoje, Josh Beaumont ou encore Ollie Devoto. Chris Robshaw, ancien capitaine, est remplacé à ce poste par le talonneur Dylan Hartley mais fait partie de cette sélection. La composition de l’équipe se révèle efficace; invaincus, les anglais sont sûrs de gagner le tournoi avant d’affronter les Français samedi, mais rêvent de renouer avec le Grand Chelem (leur dernier remonte à 2003) : «On est contents d’avoir déjà remporté le Tournoi mais on n’a pas l’intention de ne pas jouer ce match, annonce alors Eddie Jones. On veut finir le travail.» Mission accomplie pour le XV de la Rose, qui remporte son dernier match au Stade de France sur un score final de 31 à 21.

 

Les Anglais célèbrent leur Grand Chelem. Crédit photo : Olivier Lejeune

Les Anglais célèbrent leur Grand Chelem. Crédit photo : Olivier Lejeune

Infographie rugby tournoi

Le XV de France termine cinquième
« Je veux un rugby qui donne du plaisir aux gens. Ce n’est pas un manque d’humilité mais c’est un espoir. Il faut un jeu qui soit capable de s’adapter. On va essayer de s’approcher du niveau des équipes qui nous ont fait plaisir au Mondial ». Voilà les ambitions de Guy Novès le 19 janvier 2016, alors qu’il annonce la composition du XV de France pour le tournoi des six nations. Dans cette nouvelle équipe, 8 sélectionnés pour la première fois en équipe de France à XV, dont Virimi Vakatawa, joueur emblématique de l’équipe de France à VII. Guilhem Guirado, talonneur toulonnais, prend la suite de Thierry Dusautoir à la tête de l’équipe.

Le nouveau sélectionneur rappelle également quelques « anciens » comme Maxime Médard ou François Trinh-Duc. Un choix qui n’a pas donné les résultats escomptés : après un mondial décevant (la France sort en quarts de finale face aux All Blacks sur un score de 62 à 13), les Bleus se classent avant-derniers lors du tournoi.

Les Italiens grands perdants
L’équipe du Français Jacques Brunel termine à la sixième place, suite à un tournoi compliqué. Avec 11 jeunes joueurs inexpérimentés dans ce type de compétition et de nombreuses blessures, les Italiens se sont retrouvés affaiblis et incapables de lutter face aux autres équipes. Sans surprise, ils ne remportent aucun match du tournoi. Samedi, ils sont battus par les Gallois 67 à 14 et encaissent donc un record de deux fois neuf essais (l’Irlande leur a infligé la même punition avec un score final de 58 à 15) lors de la compétition.

Jacques Brunel entraînera les joueurs de Bordeaux-Bègles la saison prochaine, en espérant plus de réussite. Crédit photo : Icon Sport

Jacques Brunel entraînera les joueurs de Bordeaux-Bègles la saison prochaine, en espérant plus de réussite. Crédit photo : Icon Sport

Jacques Brunel, qui a accompagné les Azzurri durant cinq tournois, n’aura pas réussi à donner aux Italiens un niveau à la hauteur de celui des autres membres de cette compétition. Le sélectionneur quitte l’équipe d’Italie sur une défaite. Retrouvez  le détail des scores  et le classement complet du tournoi.

Maïlis Rey-Bethbeder

 

 

 

Publicités