A Nice comme ailleurs, une journée sans viande

Le 20 mars 2016, s’est ouverte la 32ème édition de la campagne internationale sans viande.

Chaque année depuis 1958, à l’occasion de la journée internationale sans viande, plusieurs manifestations ont eu lieu à travers le monde. A l’initiative de cette journée, l’association américaine Farm Animal Rights Movement qui milite pour une alimentation sans viande et lutte pour le respect des animaux. International Campaings relaye et anime cette journée en France depuis 2006.

Le MeatOut Day (journée sans viande) a lieu le 20 mars. Durant cette journée et les jours suivants, des actions locales sont menées par plusieurs associations pour sensibiliser à la cause animale et faire découvrir les alternatives à l’alimentation carnée.

Les arguments mobilisés pour une alimentation sans produits d’origine animale sont multiples. Le premier est la violence contre les animaux, dans les abattoirs notamment. C’est également pour une meilleure santé et la préservation de la planète qu’il faudrait changer de régime. Des réquisitoires ardents contre les excès de l’industrie agroalimentaire aux dégustations de produits Vegan, les programmes ont été très différents d’une ville à l’autre.

Une pancarte géante et un cercueil attirent l’œil des passants. (Crédit photo : Djenaba Diame)

Une pancarte géante et un cercueil attirent l’œil des passants. (Crédit photo : Djenaba Diame)

 

A Nice, les manifestants ont choisi des images et des mots chocs pour marquer les passants. (Crédit photo : Djenaba Diame)

A Nice, les manifestants ont choisi des images et des mots chocs pour marquer les passants. (Crédit photo : Djenaba Diame)

A la place Masséna de Nice
Sur la place Masséna, à Nice, une manifestation statique est organisée par le collectif Indignés pour la libération animale (ILA), en partenariat avec l’association L214, le collectif animalier 06 et l’organisation internationale Friends of animals.

Dès 11h, les participants arrivent. Ils sont vêtus en noir, ont les mains peintes en rouge et des larmes de sang dessinées sur le visage. En hommage aux animaux torturés, des bougies et des roses blanches sont déposées autour d’un cercueil symbolique.

« A la fin de ce discours des millions d’animaux seront abattus ». Gilliane, jeune membre du collectif ILA PACA  veut tenter une opération coup de poing, « Il faut faire réagir les gens, faire bouger les consciences ». Si certains passants restent indifférents, d’autres s’arrêtent un moment pour en savoir plus et donner leur opinion. Avar, 68 ans, félicite l’initiative, « C’est une excellente action pour la santé publique, elle devrait se faire à l’échelle mondiale ». Sa compagne est moins convaincue, elle trouve tout cela « utopique ».

Utopique ou non, la campagne internationale sans viande a marqué le coup cette année. A l’issue de cette journée, Barcelone s’est officiellement déclarée ville « Veggie-Friendly ». Prochainement, des mesures seront prises pour diminuer la consommation de viande. La ville prévoit, par exemple, l’introduction d’une journée « zéro viande » dans la semaine.

Djenaba Diame

 

Publicités