[MAROC 1/5] Les journalistes réprimés au Maroc

Le Maroc se situe au 130e rang sur 180 pays évalués selon le classement 2015 de Reporters sans frontières sur la liberté de la presse. L’accès et la diffusion de l’information est restreinte dans les textes et dans la pratique par des « lignes rouges » que sont la monarchie, l’islam et l’intégrité territoriale. Certains journalistes ont été condamné à de lourdes peines de prison pour en avoir trop dit, d’autres sont en procès pour diffamation.

Camille Maleysson

Matthias Somm

Publicités