Ces jeunes joueurs français qui mériteraient de jouer l’Euro

A quelques mois de l’Euro 2016 en France, les baisses de formes, blessures et affaires extra-sportives pourraient bien redistribuer les cartes en vue de la sélection de Didier Deschamps. Buzzles vous présente cinq jeunes joueurs auteurs de bons débuts de saison, qui prétendent à une place en équipe de France.

Alphonse Areola (Villarreal, prêté par le Paris Saint-Germain) :

En octobre 2015, Didier Deschamps sélectionne pour la première fois le jeune gardien Alphonse Areola. Une récompense méritée pour un espoir du football français qui enchaîne les étapes avec brio. Sous contrat avec son club formateur le Paris Saint-Germain, Areola consolide ses gammes en accumulant les prêts. En 2013-2014, ce grand gaillard d’1 mètre 91 quitte la capitale et prend la direction de la Ligue 2. Une saison pleine jouée sous les couleurs du RC Lens où il obtient le titre du meilleur gardien du championnat. Rebelotte l’été suivant avec un prêt d’un an à Bastia. Après avoir sillonné la France, le baroudeur Areola s’exporte de l’autre côté des Pyrénées, du côté de Villareal. Propre sur sa ligne et très solide dans les duels aériens, Areola s’impose comme le titulaire d’une équipe classée à la quatrième place de la Liga. Des performances de haute volée qui laissent augurer un bel avenir à l’ex portier de l’équipe de France moins de 20 ans, championne du monde en 2013.

Pour accéder au modèle interactif de l’infographie, cliquez sur ce lien.

Alfonse Areola s'impose comme l'un des gardiens les plus brillants de sa génération (crédit : Sacha Zylinski)

Alfonse Areola s’impose comme l’un des gardiens les plus brillants de sa génération (crédit : Sacha Zylinski)

Aymeric Laporte (Athletic Bilbao) :

Le voilà le beau bébé de l’arrière-garde française. Avec ses 85 kilos et ses 1,89 mètres, Aymeric Laporte est à 21 ans le défenseur central le plus costaud des prétendants à la liste de Didier Deschamps. Recruté par Bilbao à l’âge de 14 ans en raison de ses origines basques, le jeune français s’est très vite imposé dans le club espagnol et peut aujourd’hui faire valoir un CV séduisant. Avec ses 97 apparitions en Liga, le championnat espagnol, et sa quadruple participation à une compétition européenne (14 matchs disputés), Laporte bénéficie déjà d’une belle expérience du très haut-niveau et présente une belle régularité dans ses prestations. Il aurait logiquement un coup à jouer pour l’Euro, alors que Jérémy Mathieu et Eliaquim Mangala peinent à s’imposer dans leurs clubs respectifs, le FC Barcelone et Manchester City.

Pour accéder au modèle interactif de l’infographie, cliquez sur ce lien.

Untitled Infographic-4

De l’expérience et de la régularité. Aymeric Laporte a sa carte à jouer (crédit : Antonin Deslandes)

Francis Coquelin (Arsenal) et N’Golo Kanté (Leicester) :

En Angleterre, la lutte est sur tout les fronts entre les deux hommes. Tout les deux ont 24, occupent le même poste dans l’entrejeu, bataillent pour le titre de champion avec leurs équipes respectives et donc pour une éventuelle place pour l’Euro l’été prochain. Révélé au début de l’année 2015, Francis Coquelin a en grande partie résolu les problèmes défensifs d’Arsenal en s’imposant devant la charnière et en apportant une certaine sécurité et une certaine confiance à l’arrière-garde des Gunners. Actuellement blessé, le lavallois devrait retrouver le chemin des terrains très rapidement, au plus grand soulagement de tout son club.
Son concurrent est un des principaux artisans de la fraicheur qu’amène le promu Leicester en Premier League cette saison. Celui qui a été nommé meilleure recrue de l’intersaison en Angleterre pourrait prétendre à une place en équipe de France s’il continue à afficher une telle forme jusqu’à la fin de la saison. Même si à son poste, les place sont chères…

Pour accéder au modèle interactif de l’infographie, cliquez sur ce lien.

Untitled Infographic

Si Kanté jouit du superbe début de saison de son club, Coquelin pourra faire valoir sa qualité de relance et sa régularité (crédit : Antonin Deslandes)

Kingsley Coman (Bayern Munich) :

Parmi ces jeunes joueurs, Kingsley Coman est le seul à avoir déjà porté la tunique de l’équipe de France, lors des derniers matchs amicaux en novembre dernier contre l’Allemagne et l’Angleterre. L’attaquant a pris une toute nouvelle dimension depuis son transfert de la Juventus de Turin au Bayern Munich. L’entraîneur bavarois Pep Guardiola a donné sa chance à Coman et ce dernier en a profité pour s’imposer comme une pièce essentielle de l’équipe. Le français s’est même hissé en haut du classement des meilleurs passeurs décisifs en Ligue des Champions (4 passes décisives). De belles performances qui pourraient lui permettre de bousculer la hiérarchie des attaquants de l’EdF, même si sa sélection dépendra en grande partie de la participation, ou non, de Karim Benzema et d’Hatem Ben Arfa.

Pour accéder au modèle interactif de l’infographie, cliquez sur ce lien.

Statistiques Kingsley Coman

 

Sources : whoscored, squawka, transfermarkt

Sacha Zylinski

Antonin Deslandes

Publicités