photo6

A l’entrée du Jardin Albert-Ier, une banderole sur laquelle des messages ont été laissés. (crédit : Djenaba Diame)