septembre 30

Mots-clefs

Marseille-Nantes : retour sur une victoire marseillaise

Dans un stade déserté par ses supporters, l’OM s’est imposé 2-1 face à une vaillante équipe nantaise dimanche 25 septembre. Les Olympiens remontent à la treizième place et se donnent de l’air. Les Canaris, eux, sont toujours dix-huitièmes et barragistes. Compte-rendu de la rencontre.

Des compositions quelques peu modifiées

Ce match s’annonçait crucial pour lui. Franck Passi décrié pour ses choix tactiques lors de la défaite à Rennes mercredi, a décidé de sortir Hubočan coupable sur les derniers buts encaissés. Il remplace le défenseur slovaque par l’ex-néo Olympien, Rod Fanni. Le défenseur français âgé de 35 ans accompagne dans l’axe central Doria, absent face à Rennes. Sakai et Bedimo s’occupent de leurs côtés respectifs, les cages sont gardées par Yohann Pelé.
Passi reconduit ensuite un 4-4-2, Zambo Anguissa remplace Machach, suspendu après son carton de mercredi, et épaulera Vainqueur à la récupération.
Enfin, le quatuor offensif se compose de Thauvin, Cabella, N’Jie et Gomis.

Côté Nantais, René Girard avait quant à lui décidé de procéder à quelques changements. Ainsi, le jeune Kwateng remplace Walongwa. La défense se compose de Riou au poste de gardien, Dubois, Kwateng Vizcarrondo et Lima. Rongier et Thomsen remplacent quant à eux Bammou et Kacaniklic. Le milieu nantais comporte donc Gillet, Rongier, Thomsen, et le duo Sala / Stepinski en attaque, qui est lui reconduit.

Des premières minutes pourtant difficiles

Lors de l’entrée des équipes, les supporters du virage sud ont fait exploser un fumigène rouge, peut-être à l’égard de leurs joueurs ou de leur entraineur Franck Passi.

Le début de rencontre ne va pas calmer les supporters olympiens puisqu’ils sont cueillis à froid après seulement deux minutes sur un but de Sala, qui récupère une tête piquée de Stepinski après un corner bien frappé par Lima. L’Argentin fusille à bout portant un Yohann Pelé qui ne peut rien faire si ce n’est voir le ballon filer dans sa cage, abandonné à la fois par Sakai – battu dans le duel aérien – et Fanni trop laxiste qui laisse Sala conclure facilement. Nantes mène 1-0 après 2 min.

Le fumigène du virage Sud a plongé pendant quelques minutes le stade dans le rouge (Crédit photo : Loris Biondi)

Le fumigène du virage Sud a plongé pendant quelques minutes le stade dans le rouge (Crédit photo : Loris Biondi)

Après cette ouverture du score précoce, les Olympiens continuent de souffrir et les passes approximatives se multiplient. La première éclaircie marseillaise provient d’une frappe de Thauvin sur un centre de Cabella (6e min). Thauvin continue à faire mal à la défense nantaise, il multiplie les incursions et en obtenant un coup-franc aux 25 mètres, il blesse involontairement au nez Rongier qui sort donc sur blessure et est remplacé par Thomasson.

Gomis et Thauvin grands artisans des offensives olympiennes 

Les Marseillais continuent les phases offensives et Gomis et Sakai mettent en place des combinaisons avec un Thauvin toujours aussi actif.
Après de multiples occasions de Gomis et de N’Jie, qui voit son ballon sauvé sur la ligne par Harit, les Phocéens trouvent l’ouverture par l’intermédiaire de N’Jie. Il passe en attaque pour prendre de la profondeur, s’appuie sur Gomis qui le lance. L’attaquant camerounais déclenche une frappe pied droit à l’entrée des 18 mètres et égalise (OM 1-1 FCN, 2,3eème minute).

Ce sont les Nantais qui n’y arrivent plus et N’Jie signe même un doublé mais son but est refusé par Lionel Jaffredo, l’arbitre de la rencontre, pour un hors-jeu litigieux.
Les Canaris essaient de se donner de l’air par des ballons en profondeur mais Doria et Fanni sont très sereins. René Girard commence à s’agacer sur le banc de touche.

Sakai, très à son avantage dans ce match, va offrir un ballon de but à Gomis, mais le meilleur buteur marseillais ouvre trop son pied et Riou, tout heureux, voit ce ballon fuir son but. (1-1 ; 35ème minute)

Le début de la deuxième mi-temps est encore à l’avantage des Marseillais et de Gomis, qui seul au point de penalty sur un corner de Thauvin place une tête à la 47ème minute.
Ce même Gomis obtient un penalty  à la 50ème minute et après une discussion avec Thauvin qui voulait aussi tirer le penalty, le capitaine marseillais prend ses responsabilités et transforme ce tir. Il marque ainsi son 5ème but de la saison et donne l’avantage à l’OM qui mène alors 2-1.

La panthère a encore rugi dimanche au Vélodrome.  (Crédit photo : Yannick Parienti / OM.net 2016)

La panthère a encore rugi dimanche au Vélodrome.  (Crédit photo : Yannick Parienti / OM.net 2016)

Une fin de match difficile et un come-back réussi pour Fanni 

Après ce but, les Marseillais gèrent le score. Les changements s’opèrent, N’Jie sort remplacé par Sarr (70ème minute). Thomasson qui était rentré à la 12ème minute est remplacé par Kacaniklic, et Thauvin sort sous l’ovation des supporters présents ce soir. Les Nantais essaient de tirer profit du manque de sérénité de Pelé dans sa relance.

Thauvin, auteur d’une très bonne prestation (Crédits photo : Yannick Parienti / OM.net 2016)

Thauvin, auteur d’une très bonne prestation (Crédits photo : Yannick Parienti / OM.net 2016)

La fin du match est à l’avantage du Football Club de Nantes. Gillet frappe la barre. Bammou rentré à la place de Stepinski frappe mais le ballon file dans les gants de Pelé. Les Marseillais se procurent une dernière sueur froide et les Nantais réclament un penalty litigieux après une main involontaire de Doria sur un centre de Thomsen.

L’une des attractions de ce soir était le retour de l’ancien Marseillais, Rod Fanni. Après son dernier match avec l’OM, le défenseur a décidé de revenir au club pour l’aider à remonter cette période difficile. Il a confié en zone mixte, « vouloir remplir ce stade comme à l’époque où il y jouait déjà ».
Avec sa prestation solide ce soir, on peut dire que Fanni est sur la bonne voie pour redonner envie aux supporters.

Un retour réussi pour Fanni (Crédit photo : Yannick Parienti / OM.net 2016)

Un retour réussi pour Fanni (Crédit photo : Yannick Parienti / OM.net 2016)

Après cette dernière phase de jeu, le match se termine et l’Olympique de Marseille s’impose deux buts à un contre Nantes. Il remonte ainsi à la 13ème place de la Ligue 1 en attendant le déplacement dimanche à Angers. Nantes affrontera Bastia pour tenter de remonter dans le classement.

En conférence de presse, René Girard est revenu sur ce penalty non sifflé et s’est énervé contre un journaliste qui jugeait cette décision logique. Franck Passi a, lui, décidé de ne pas commenter les propos de son homologue nantais.

Loris Biondi

Publicités