Coaching gagnant pour le Data journalisme en Afrique

A Dakar c’est la fin d’un suspense qui se jouait mercredi 12 octobre 2016 autour de « L’Afrique innovation ». Des 20 projets initialement en course, il n’en reste plus que 8 sélectionnés pour la finale à Abidjan lors de l’Africa web festival.

cfi

Aboutissement des projets à Dakar. (Crédit : CFI)

À la base de cette initiative se trouvent le CFI, l’agence française de coopération des médias, et le collectif Code for Africa, qui ont lancé le projet « Afrique Innovation- Réinventer les médias » en 2014. L’objectif est de promouvoir et guider la nouvelle génération de professionnels africains des médias dans la création et le développement de produits et services d’information innovants. Pour les médias, c’est le défi africain du data journalisme. Les jeunes Africains ambitieux sont donc bien les premiers invités de ce mouvement. En ce début octobre, vingt porteurs de projet d’Afrique francophone, s’étant distingués au préalable suite au double Mooc organisé par le CFI en 2015 (cours en ligne de code et d’information), étaient présents à Dakar, pour départager les projets les plus viables et prometteurs. Sept experts ont accompagné les vingt projets pour peaufiner chacun de leurs aspects ainsi que pour les valoriser le plus possible. C’est au terme du travail de ces quatre Français, deux Sénégalais et un Béninois que huit projets ont été élus pour participer à une finale à Abidjan prévue fin novembre lors de l’Africa web festival. De plus, ceux-ci sont des candidats attendus au concours panafricain Innovate Africa, le 31 janvier 2017, où un million de dollars sera en jeu. Des prix d’une valeur de 12 000 à 100 000 dollars seront remis à vingt gagnants cette fois.

 

ateliers-afrique-innovation

Ateliers Afrique Innovation à Dakar, Octobre 2016. Crédit : CFI.

 Lumière sur les huit élus

Le Burkina Faso est bien représenté avec la réussite de trois projets, La Voix du Juriste, un Webzine consacré aux questions de droit, Koobo, plateforme permettant la formation d’agriculteurs grâce à des messages audio reçus sur un mobile, mais aussi Agrobusinesstv.info, première web télé africaine qui diffuse des reportages sur de jeunes Africains qui se sont lancés avec succès dans le monde agricole et qui regorgent d’idées innovantes. Depuis son lancement en mai 2016, la chaîne aurait, d’après Inoussa Maïga, le fondateur d’Agrobusiness, enregistré plus d’un million de vues sur ses différentes plateformes.

Dans une optique pluriculturelle, le site web béninois, Beatz Addiction, promeut les musiciens en devenir d’Afrique francophone ; celui alliant la République démocratique du Congo et le Cameroun, Kionesha, se veut une banque de données et d’images à l’intention des médias en ligne d’Afrique et AIG Média, projet Ivoirien, qui place au centre de sa thématique la promotion des nouvelles technologies et de l’entrepreneuriat. De leur côté KomKonso, site d’information pour les consommateurs de produits de mode et maquillage au Sénégal, et Niouz, média social pour les jeunes citoyens malgaches sont clairement dédiés à la population dont sont issus les professionnels qui ont développé ces projets. Les différentes équipes et leurs projets bénéficieront encore jusqu’à la finale de conseils experts pour se solidifier à tous les niveaux mais la tendance est au renforcement du modèle économique alors qu’un public truffé de probables investisseurs est annoncé.

Harold Girard

 

Publicités