A bientôt, Leonard 

 

La mort de Leonard Cohen, 82 ans, a été annoncée hier, jeudi 10 novembre. Avec ses cinquante ans de carrière, l’interprète original de la chanson Hallelujah a marqué le monde de la musique.

Leonard Cohen a traversé les décennies et c’est un album sombre sur lequel plane la mort que le chanteur canadien a sorti le 21 septembre dernier. Il n’aura malheureusement pas eu le temps de suivre l’évolution de ce 14ème et dernier opus de sa carrière. Leonard Cohen s’est éteint cette semaine à Los Angeles. Sa musique douce et envoutante, sa voix rauque et reposante mais surtout ses textes poétiques ont fait de lui un artiste reconnu et respecté dans le monde entier. L’amour et la religion sont les thèmes qu’il aimait chanter, lui le grand dépressif qui a vécu 82 ans de mal-être. Ce spleen poétique était l’essence même de sa musique et de ses textes. Leonard Cohen, est né dans une famille juive aisée mais, en 1996, comme une suite logique à son parcours artistique et spirituel, il décidait de devenir moine bouddhiste.

Marianne, sa muse

En 1967, Leonard Cohen a sorti une chanson qu’il a intitulé So long, Marianne.

Leonard Cohen en live chante So long, Marianne

Cette certaine Marianne, de son vrai nom Marianne Ihlen, a partagé la vie du chanteur canadien dans les années 1960. D’abord sa femme, elle est rapidement devenue sa muse, et le sera restée jusqu’à la fin de sa vie. Marianne meurt en juin 2016. Peu avant son décès, Cohen lui adressa une lettre d’adieu :

“Marianne, le temps où nous sommes si vieux et où nos corps s’effondrent est venu, et je pense que je vais te suivre très bientôt. Sache que je suis si près derrière toi que si tu tends la main, je pense que tu pourras atteindre la mienne. Tu sais que je t’ai toujours aimée pour ta beauté et ta sagesse, je n’ai pas besoin d’en dire plus à ce sujet car tu sais déjà tout cela. Maintenant, je veux seulement te souhaiter un très bon voyage. Adieu, ma vieille amie. Mon amour éternel, nous nous reverrons”.

Hallelujah, succès éternel

Parmi les succès de Leonard Cohen, sa plus célèbre chanson s’intitule Hallelujah. Une douce mélodie et un texte fort raconté par la voix grave de Cohen, c’était la clé d’une chanson qui a fait le tour du monde. Pour preuve Hallelujah a été reprise plus de cent vingt fois et parmi les versions les plus connues, celles de John Cale ou Jeff Buckley.

Hallelujah, reprise par l’artiste et producteur gallois John Cale.

Hallelujah, la reprise de Jeff Buckley sortie sur l’album de l’Américain Grace.

La chanson Hallelujah de Jeff Buckley, sortie en 1994 compte plus de 81 millions de vues sur Youtube. John Cale avait obtenu l’autorisation de Leonard Cohen de modifier le texte, et c’est cette version que Jeff Buckley a reprise.

Leonard Cohen a finalement rejoint Marianne, son premier amour le jeudi 10 novembre, pour poursuivre le voyage avec elle. Sa voix et ses textes resteront dans les mémoires, et lui restera à jamais ce dandy chic, grand amoureux des femmes.

Antoine Wernert

Publicités