[Diaporama] Un sourire pour cacher la misère

La Jordanie est le troisième pays à accueillir des réfugiés syriens, après la Turquie et le Liban. Les familles qui parviennent à passer la frontière ont tout laissé derrière elle, et les enfants sont les premières victimes. Malgré tout, certains arborent un sourire et une volonté de vivre qui forcent le respect. Buzzles est allé les rencontrer. [Première publication : septembre 2015]

Dans le petit village de Zaatari, au nord de la Jordanie, les réfugiés s’accumulent. A quelques centaines de mètres, le célèbre camp du même nom accueille près de 80 000 d’entre eux. Derrière, la Syrie est à quelques kilomètres à peine. Sous la chaleur écrasante, une ONG locale arrête sa voiture près d’un groupe de tentes. De nombreux enfants accourent. On pourrait croire qu’ils font partie des chanceux : leur famille est parvenue à sortir du camp et à s’installer dans le village. Mais ici, 85% des aides sont consacrées à l’enclos et ils n’ont pas le droit de travailler légalement. Les enfants sont les premiers touchés par ce drame. Face à un avenir vide de sens, plus proche du néant que de la lumière, certains gardent le sourire et font preuve d’une remarquable envie de vivre.

Cliquez sur une des photos pour lancer le diaporama en plein écran.

Photos et textes

Matthias Somm

Publicités