Insectes #2/3 : on a testé pour vous !

À force de parler d’insectes, à la rédaction nous commencions à avoir faim ! Nous avons donc sauté à deux fois six pattes dans le plat, non sans appréhension. Nous avons décidé de manger des molitors goût sésame et cumin. On les nomme aussi vers de farine même s’il s’agit en réalité des larves d’un insecte que l’on appelle ténébrion. Pour cette première expérience, nous préférions viser petit, bien loin d’une dégustation à la Koh Lanta.

molitor-sesame-et-cumin

Presque toute la rédaction a goûté aux molitors, entre surprise et déception. (Laure Le Fur)

Manger des insectes n’a pas tout de suite fait l’unanimité au sein de la rédaction, surtout à la vue de ces petites bêtes. Rien que pour vous, nous avons quand même fait un effort, sauf Nicolas, le végétarien du groupe : « Ça ne me donne pas du tout envie, mais je trouve ça original, car il y a plusieurs goûts possibles. En fait, ils te vendent ça comme si c’était des chips ».

Maxime et Florian sont les premiers à tester. Maxime a l’air convaincu par les insectes, il en prend à plusieurs reprises même s’il est un peu déçu : « C’est croustillant, mais les épices prennent beaucoup le dessus. C’est frustrant. Je m’attendais à quelque chose de nouveau. » Pour Florian, c’est la même chose : « J’aime bien, mais on ne sent pas le vrai goût des insectes avec les épices. C’est dommage ». Avant d’ajouter :« c’est quand même une très bonne idée pour l’apéritif ou même le petit déjeuner ».

degustation-florian-et-maxime

Florian et Maxime plutôt convaincus par les insectes. (Nicolas Lellouche)

 

Après avoir vu ses deux collègues goûter, Lou décide de se lancer aussi. « C’est sympa à tester, mais je n’irais pas jusqu’à en acheter ».

Pour Alexandre, manger des insectes, c’est « marrant une fois. » Tout autre chose semble intriguer notre breton : « Presque sept euros pour une boite de 18 g, c’est beaucoup trop cher pour ce que c’est. C’est réservé aux bobos, pour leur donner des frissons ».

degustation-alexandre

Alexandre, notre spécialiste culturel en pleine dégustation. (Nicolas Lellouche)

Pour cette toute première dégustation, chacun aura dépassé ses appréhensions. Si tous ne se disent pas encore prêts à manger tous les jours des insectes, le plus appréciable aura été de partager ce moment de découverte ensemble, comme pour un apéritif. Tout ceci n’est que notre point de vue et il est limité puisque nous n’avons goûté qu’à une espèce d’insecte sur plus de 2 000 comestibles.

Si vous êtes aussi intéressés pour manger ces bestioles à 6 pattes, il existe plusieurs sites internet qui proposent chacun des gammes de produits différentes et à des prix divers. Avant d’acheter vos insectes, vérifiez par précaution leur provenance. À partir de là, les insectes sont à consommer sans modération ! Mais attention, personnes allergiques aux crustacés, arachides et acariens s’abstenir

Laure Le Fur

Publicités