Attentat de Nice : Sandra Bertin devant la justice

La policière municipale niçoise qui avait dénoncé des pressions du ministère de l’Intérieur au lendemain de l’attaque au camion du 14 juillet dernier, est convoquée ce mercredi 4 janvier à la mi-journée devant le tribunal correctionnel de Paris.


Bernard Cazeneuve l’avait accusée de « diffamation ». Le 23 juillet 2016, lors d’une interview donnée au JDD, Sandra Bertin, alors cheffe du Centre de Supervision Urbain niçois, avait affirmé avoir été « harcelée » au téléphone par une commissaire de police se présentant comme membre du cabinet du ministre de l’Intérieur. Cette dernière lui aurait demandé d’établir un « rapport modifiable » sur le déroulé de l’attentat qui a fait 86 morts sur la Promenade des Anglais.

A la suite de ces accusations, Bernard Cazeneuve, alors ministre de l’Intérieur, avait démenti publiquement et porté plainte pour « diffamation » contre Sandra Bertin. La policière niçoise n’a depuis été entendue qu’une seule fois. La plainte a été classée sans suite par le parquet de Paris. Bernard Cazeneuve, soutenu par le gouvernement, a alors fait citer Sandra Bertin directement devant le tribunal correctionnel. Ce mercredi 4 janvier se tiendra donc l’audience de procédure. Sandra Bertin sera jugée en citation directe.

Retour sur toute l’affaire avec cette timeline.

capture-decran

Solenne Barlot

Margot Desmas

Sarah Mannaa

Publicités