Emma et Adam : prénoms préférés des azuréens en 2015

Si Emma perd du terrain, Adam a le vent en poupe dans les Alpes-Maritimes selon les dernières données de L’INSEE. Zoom sur les tendances azuréennes.

Les prénoms bibliques ont la côte chez les garçons, tandis que chez les filles, Emma reste indétrônable dans les Alpes-Maritimes. L’Institut national de la statistique et des études économiques a publié son rapport annuel sur les prénoms les plus attribués pour les enfants nés en 2015. Ces données servent d’indicateur pour 2016. Sur la Côte d’Azur, les parents affectionnent les prénoms anciens, les indémodables. Des deux côtés, la tendance reste aux vieux prénoms, mais pas les mêmes qu’il y a vingt ans !

infographie-prenoms

Nombre de naissances par prénom et par an depuis 1995.

Quelle signification pour ces prénoms ?

Depuis quelques années, Emma reste le prénom le plus attribué dans les Alpes-Maritimes. Il tire son origine du prénom hébraïque Emmanuelle qui signifie « Dieu est avec nous ». Une deuxième étymologie existe. Le prénom Emma serait germanique, issu du mot « ermin » et signifierait « la toute-puissance ».

Le prénom Lina, deuxième favori des azuréens, vient de l’arabe et signifie « tendre ». En chinois, Lina signifie « beauté précieuse », en grec « messager ». Il était souvent utilisé comme diminutif d’autres prénoms, par exemple Angelina, Carolina ou Catelina.

Louise, comme Louis, vient du prénom germanique Hlodwig et signifie « gloire et combat ». A l’instar de son homologue masculin, il symbolise la royauté, l’élégance et l’intelligence. « Louise vient concurrencer de plein fouet la mode des terminaisons en a » indique Stéphanie Rapoport, de l’Officiel des prénoms, au Parisien.

Très populaire au début des années 2000, Chloé est un dérivé du nom grec Khloé qui signifie « jeune pousse ». Dans la mythologie, Chloé est l’autre nom de Démeter, déesse des moissons. Chloé peut aussi signifier « la verdoyante » ou « herbe naissante ».

Le prénom Jade est issu du nom d’une pierre semi précieuse, fine, de couleur verte dont le nom vient de l’espagnol « piedra de ijad » qui signifie pierre du flanc, car celle-ci est censée guérir les maux de ventre.

 

Les prénoms bibliques ont la cote

Si certains prénoms, comme Raphaël, ont toujours été populaires, d’autres comme Adam se sont glissés en tête de classement depuis quelques années.  Ce prénom masculin est aujourd’hui favori des azuréens. Il tire son origine de la Bible et signifie « fait en terre rouge » en hébreu et « humanité » en babylonien. L’histoire de ce prénom vient de la Genèse, où Adam est le prénom du premier homme créé par Dieu.

A la deuxième place, Gabriel est également un prénom biblique d’origine hébraïque qui signifie « Dieu fort » en hébreu. Dans l’Ancien testament, Gabriel est l’un des trois Archanges. Il annonce à Marie la naissance de Jésus.

Raphaël est le troisième prénom hébraïque de ce top. Il signifie « Dieu guérit ». C’est un autre prénom biblique, qui appartient lui aussi à l’un des trois Archanges, saint patron des voyageurs.

L’indémodable prénom Louis est, lui, d’origine germanique dérivé d’Hlodowig qui signifie « gloire et combat ». Louis est le prénom royal par excellence, c’est pourquoi il a été boudé à la suite de la révolution avant de connaître un regain ces dernières années.

Pour finir, Jules vient du latin Julius qui signifie « descendant de Jupiter ». L’un des premiers Jules est certainement l’Empereur romain Jules César, qui a régné sur l’Empire Romain de 59 à 44 avant Jésus-Christ.

Le classement national, présente quelques similitudes avec les tendances azuréennes. Chez les filles, Chloé, Léa et Jade dominent le classement. Du côté des garçons par contre, la mode est aux Lucas, un classement assez éloigné des choix des azuréens.

Solene Barlot

Margot Desmas

Publicités