Engie accusé d’évasion fiscale au Luxembourg

La compagnie de gaz Engie (anciennement GDF Suez) aurait bénéficié de  300 millions d’euros d’avantages fiscaux, à la suite d’accords passés avec le Grand Duché au Luxembourg.

La Commission Européenne a révélé ce vendredi des documents qui tendent à prouver l’existence de « montages financiers » permettant à Engie de déduire plus d’un milliard d’euros de son bénéfice imposable entre 2009 et 2015. En cause, les « tax ruling », des accords fiscaux  signés entre le Grand Duché et les grandes multinationales, traqués par Bruxelles depuis l’affaire LuxLeaks en 2014.

Selon le journal Marianne, si les faits sont avérés, la compagnie de gaz serait contrainte de rembourser la somme de 300 millions d’euros au Luxembourg. Le gouvernement Luxembourgeois a affirmé à l’AFP qu’il n’existait « aucun traitement fiscal particulier » accordé au groupe Engie. Cette nouvelle affaire ternit la lutte du président de la Commission Européenne Jean-Claude Juncker contre la fraude fiscale, d’autant qu’il était Premier Ministre du Luxembourg au moment des faits.

Solenne Barlot

Publicités