Trump réaffirme que le Mexique payera son mur

Donald Trump a confirmé ce vendredi sur Twitter que le Congrès allait avancer l’argent pour la construction du mur et qu’il compte bien sur le remboursement du Mexique.

À deux semaine de son investiture, le 20 janvier prochain, Donald Trump s’est fendu d’un tweet, réaffirmant sa volonté de construire un mur à la frontière américaine, le tout, aux frais du Mexique.

« Les médias malhonnêtes ne rapportent pas que l’argent public dépensé (pour aller plus vite) dans la construction de la Grande Muraille (sic) sera remboursé par le Mexique plus tard ».

Dans son tweet, le président élu vise particulièrement la chaîne CNN qui avait révélé jeudi que l’équipe de transition de Trump avait approché les Républicains, pour financer le mur avec de l’argent public dès le mois d’avril. Donald Trump leur reproche donc de ne pas avoir précisé que somme avancée par le Congrès serait par la suite remboursée – selon lui – par le Mexique.

Promesse de campagne

Souvenez-vous ! Durant sa campagne, en plus de menacer Hillary Clinton de prison en cas de victoire, il martelait dans ses meetings qu’il construirait « un grand et beau mur » entre les États-Unis et le Mexique. La séquence se terminait avec une question du candidat : « qui va payer le mur ? » et les gens répondaient : « Mexico ».

Silence radio du côté du Mexique

Depuis son élection, le 8 novembre 2016, Trump n’était pas revenu sur cet engagement. De l’autre côté de la frontière, le président mexicain Enrique Peña Nieto, n’a pas réagi. Si le mur venait vraiment à être construit, le chantier se tiendrait sur plus de 3 000 kilomètres. Le projet n’a pas encore été chiffré mais coûterait plusieurs milliards de dollars.

Gaspard Poirieux

 

Publicités