Veganuary, késako?

Ce mois-ci, s’est lancée une opération visant à introduire une alimentation plus saine, plus écologique et respectueuse de la vie animale. Veganuary est le mois de l’année qui vous propose d’essayer l’alimentation végétalienne.

Arrêter la viande, les oeufs, les produits laitiers et tout produit de provenance animale, c’est le défi que vous lance Veganuary. Cette initiative nous vient de Grande-Bretagne, où l’alimentation végétalienne, ou « vegan », est devenue plus qu’une tendance. L’idée est simple : passer le mois de janvier à tester ce mode de vie basé sur une alimentation et une consommation visant à améliorer sa santé, mais aussi avoir un impact positif sur l’environnement et bien sûr réduire la souffrance animale.

Le site qui a créé cette opération en 2014 s’appelle veganuary.com. Sur ce site, les créateurs Jane et Matthew aiguillent les participants en proposant des conseils, des recettes, ou encore comment maintenir une alimentation saine en remplaçant les nutriments traditionnellement retrouvés dans des produits animaux par des alternatives végétaliennes. Le site vous propose de vous inscrire pour concrétiser votre engagement, et on y retrouve même toute une rubrique destinée à briser les mythes autour du veganisme et à répondre à des remarques récurrentes comme « Être végétalien c’est cher, non ? » ou « N’a-t-on pas besoin de viande pour être en bonne santé ? ».

Le défi prend de l’ampleur

Cette année, l’opération Veganuary fait plus de bruit que l’année dernière. Cela s’explique surement par une prise de conscience globale autour de l’environnement et de la souffrance animale en 2016, une année pendant laquelle la discussion autour de ces problématiques s’est réellement ouverte grâce à des associations comme L214, qui milite activement pour lever le voile sur ce qu’il se passe réellement dans les abattoirs et les élevages intensifs… La page Facebook  de l’opération compte plus de 80 000 « likes » et un nombre de personnes tout aussi significatif a tenté de relever le défi ce mois-ci.

Un moyen de découvrir une alimentation alternative

Veganuary est construit sur le même modèle que Movember, ou No Shave November qui est un mois de prévention pour le cancer de la prostate où les hommes s’engagent à, symboliquement, ne pas se raser. Il s’agit donc d’un mois, en l’occurrence celui de janvier, pour se sensibiliser aux problématiques qui gravitent autour de l’alimentation traditionnelle dite « omnivore », et découvrir que des alternatives existent et qu’il n’est pas si difficile d’agir concrètement pour l’environnement et la cause animale.

 

Céleste Olivier

Publicités