Jackie Kennedy l’une des plus grandes first ladies de l’histoire

A l’occasion de la sortie du film Jackie, qui montre l’avant et l’après 22 novembre 1963, Buzzles revient sur ce qui a construit le mythe de la First Lady, et ce qui l’a rendue populaire aux yeux des Américains, et du monde.

Jackie Kennedy-Onassis a fait la rencontre du futur président des Etats-Unis en 1952. C’est alors un jeune sénateur prometteur de 35 ans qui compte peser sur l’échiquier politique. En 1953, ils se marient, et c’est en 1960 pour remplacer Eisenhower que John Fitzgerald-Kennedy est candidat à la présidence américaine. Les Kennedy entrent à la Maison Blanche en 1961. Elle, nouvelle First Lady, deviendra l’icône d’un chic indémodable. Souvent cantonnée à son image de mythe de la mode, elle a aussi eu un rôle prépondérant dans la carrière de son mari.

Un exemple pour chaque future First Lady

Elle est toujours la First Lady la plus appréciée des Américains. Le style Jackie Kennedy, un chic à la française et un atout charme, qui révolutionna la garde-robe des Américains a tout jamais. Sa marque de fabrique, des tailleurs de la maison Chanel ou Dior, comme celui tristement célèbre, porté à Dallas le jour de l’assassinat de son mari. Son style devient vite l’exemple à suivre. Durant l’investiture de Donald Trump, les observateurs ont tous souligné la ressemblance entre la robe de Melania Trump et la robe que portait Jackie lors de l’investiture de « Jack » Kennedy

Jackie kennedy vs Melania trump.jpg

Melania Trump s’inspire du look de Jackie Kennedy (Crédits: Leonard McCombe / Life Magazine / The LIFE Picture Collection / Getty; Alex Brandon / AP)

En plus de cela, la First Lady a apporté un vent de fraîcheur à la fonction, en proposant des discours contre la ségrégation des communautés noires, et en étant le porte-parole des Américains. Cette « révolution » inspira toutes les First Ladies, en particulier Michelle Obama. Selon Vanity Fair, la comparaison entre les deux est « inévitable », ce sont « deux femmes, qui furent catapultées sous les projecteurs de toute l’Amérique par leurs maris charismatiques et ambitieux ». Jackie Kennedy, c’est aussi une volonté de ne pas tomber dans le sensationnel, le people. La First Lady le dit elle-même, elle ne veut pas être « la Marie Antoinette ou la Joséphine des années 60 ». Se débarrasser des clichés habituels pour avoir un rôle important dans la carrière de son mari. Cela inspira Nancy Reagan qui lança un programme de rénovation de la Maison Blanche, pour s’intéresser ensuite aux luttes contre la consommation de stupéfiant chez les jeunes.

Une femme moderne, influente, et passionnée de culture

Durant les deux années du mandat de son mari, elle fit de la Maison Blanche, la maison de tous les Américains. En février 1962, elle proposa à la télévision une visite de la bâtisse présidentielle. Pour la première fois, 56 millions d’Américains ont découvert en même temps un lieu qui était alors privé, secret. C’est la volonté de désacraliser un monument qu’elle décrivait comme « lugubre ». En parallèle, des travaux de restauration que Jackie Kennedy, entreprit, la femme se dévoua à faire rayonner le patrimoine américain en créant le White House Furnishings Committee, qui collecte toutes les œuvres d’art rattachées aux collections de la Maison Blanche. Elle a embelli la Maison Blanche faisant d’elle une plaque tournante de la culture américaine.

« La reine des Américains » a aussi eu une influence importante sur son mari. L’accompagnant dans tous ses déplacements, « Jack » Kennedy déclara même après sa visite officielle en France, « Je suis l’homme qui a accompagné Jackie Kennedy à Paris ». D’ailleurs, c’est elle qui impose son image, son aura, de femme forte. Une femme qui après avoir vu son mari mourir sous ses yeux refusa d’enlever son tailleur taché de sang en déclarant « Je veux qu’ils voient ce qu’ils ont fait à Jack ». Jackie Kennedy avait, selon Bill Clinton, « de grands dons de Dieu », mais celui-ci « lui a imposé beaucoup de souffrances. Elle les a toutes supportées avec dignité ».

jackie-kennedy-durant-la-visite-de-la-maison-blanche

Jackie Kennedy lors de la visite télévisée de la Maison Blanche (Crédits: Rue des archives)

Après la mort de son mari, elle s’est mariée avec le célèbre armateur grec Aristote Onassis, ce qui a alors déplu à la presse américaine. Mais la femme restera aux yeux du monde la plus grande First Lady, qui marqua par sa modernité et ses discours radicalement nouveaux qui ont changé la société des années 60 et d’aujourd’hui.

 

Xavier Bertrand

Publicités