Le Play Azur 2017 : un festival de créativité et de diversité dans l’univers de YouTube

Un festival de vidéastes d’Internet s’est tenu le 18 et 19 février à Nice, mélangeant détente, réflexion et découverte. Les fans ont pu rencontrer leurs idoles, échanger quelques mots, participer à de nombreuses activités et débattre lors de conférences sur divers sujets liés au monde du web.

De Taupe10 à Golden Moustache en passant par l’Atelier de Roxane, Anthox Colaboy, Absol Vidéos ou encore Nota Bene, 53 youtubeurs comptant 49 chaînes différentes et rassemblant plus de 1 150 000 000 vues cumulées étaient présents au Play Azur Festival le 18 et 19 février à Nice. Au total 32 conférences, 45 ateliers et 40 séances de dédicaces étaient gérés par 90 bénévoles.

L’objectif de ce festival était avant tout d’amener de la culture autrement, et prouver que l’on peut faire des événements culturels à la fois attrayants, distrayants et pédagogiques. La présence des conférences, telles que « l’éthique du youtubeur » ou « Comment débuter sur YouTube ? », amenaient à réfléchir autour de l’univers des plateformes de vidéo et de ce que cela implique d’y contribuer. Le festival mettait à l’honneur la créativité et la diversité des vidéastes, allant de vulgarisateurs scientifiques à des chaînes de sport ou de cuisine.

play-azur-conference

Conférence sur « l’éthique du youtubeur » avec Juris Planet, Absol Vidéos, Dany Caligula, Anthox Colaboy et Nota Bene (de gauche à droite). (Crédits: Sacha Virga)

 

Il y en avait pour tous les goûts et tous les âges, puisque plusieurs stands étaient à disposition des visiteurs comme un stand Escape Game organisé par Lockout à Antibes ou encore un stand autour de la réalité virtuelle. Les visiteurs ont eu un avant-goût du festival RE-PLAY proposant de jouer aux anciennes consoles. La science était mise à l’honneur avec des activités ludiques, comme faire de la musique avec des fruits et légumes.

Etre au plus près de sa communauté

Le Play Azur Festival était l’occasion pour les youtubeurs d’aller à la rencontre de leur communauté. Pour Nota Bene, vidéaste vulgarisant l’Histoire, c’est l’opportunité « d’être au plus près des gens, de les voir en vrai », sentiment que partage Unsterbliicher, spécialiste de Minecraft. « Ce qui me motive à venir c’est la rencontre avec les gens de manière générale, je trouve ça très agréable ». Malgré les contraintes de temps, la priorité restait les fans. « Si ça embête les organisateurs que je prenne trop de temps avec ma communauté, je m’en fous. Quand des gens attendent 3 heures dans une queue pour un bisou, une dédicace ou une photo, la moindre des choses c’est de passer du temps avec eux. » nous confiait Anthox Colaboy, critique et observateur de chaînes YouTube.

Pour le public, ce festival était le meilleur moyen d’être en contact avec ses youtubeurs préférés. « J’ai pu voir Taupe10, Nota Bene, on a l’impression qu’ils sont nos amis quand on arrive alors qu’on ne les connaît pas réellement » déclarait Sébastien, 20 ans, ajoutant que « les places sont un peu chères ». Il fallait compter en moyenne 16 euros pour rencontrer ses vidéastes favoris. Pour Louis, 19 ans, le prix n’était pas un obstacle. « Quand on aime, on ne compte pas ». Même les plus petits venaient voir les stars de YouTube. Jade, 6 ans, faisait la queue depuis de longues minutes pour voir l’atelier de Roxane. « Je regarde beaucoup ses vidéos, elle fait de la cuisine avec sa fille, on apprend plein de choses et c’est drôle ». « Je suis aussi venue pour voir Golden Moustache, Lola Dubini, le Monde à l’Envers, je regarde beaucoup leurs vidéos » a-t-elle ajouté. Âgée de seulement 6 ans, Jade s’est même lancée dans l’aventure YouTube. « J’ai ouvert une chaîne, je raconte mes vacances en Bretagne à Noël, j’ai fait un film avec mes cousins ».

play-azur-chai%cc%82ne-trois-minutes

Présentation de la chaîne Lord Bif Music lors de la conférence « Ma chaîne en 3 minutes » (Crédits: Roberto Garçon)

Le Play Azur, une aubaine pour les youtubeurs méconnus

Le Play Azur a su mettre en avant les futurs talents du web grâce au dispositif « Ma chaîne en 3 minutes ». Le concept était simple, laisser 3 minutes aux youtubeurs ayant moins de 5000 abonnés pour présenter leurs chaînes. Selon Lord Bif Music, vidéaste reprenant des musiques de jeux-vidéos dans d’autres styles musicaux, cela permettait « de donner un peu plus de visibilité » ajoutant que « les stars de YouTube se comptent sur les doigts de la main, mais cela ne nous empêche pas d’exister, même à plus petite échelle, notamment grâce à ce festival ». Pour d’autres, au-delà du nombre d’abonnés, c’était aussi un moyen d’être conseillé par des youtubeurs plus expérimentés. « L’impact ne se mesurera pas en nombre d’abonnés. Mais on a le retour des autres vidéastes qui se sont intéressés à notre travail, et qui ont vu notre chaîne. On peut partager avec d’autres personnes qui travaillent sur le même format, c’est très enrichissant » selon Kei Univers, analyste d’univers de fiction. Le Play Azur permettait aussi de voir YouTube d’un autre œil. D’après Geek Librairie, youtubeur parlant de nombreux livres mis de côté, il y a « une méconnaissance du monde de YouTube. C’est triste à dire, la presse a 10 ans de retard sur ce milieu. Ce genre de festival permet de briser les clichés ».

Sacha Virga
Marvin Guglielminetti
Roberto Garçon

Publicités