Radio Pitchoun, priorité aux enfants

La première radio française destinée aux enfants âgés de 3 à 12 ans a vu le jour l’été dernier. Basée à Cannes, Radio Pitchoun émet déjà sur la Côte d’Azur, et vise la couverture de la totalité du territoire national d’ici 2020. Un concept osé, inédit en France.

Les enfants ont enfin leur radio. Dans le paysage radiophonique français, les programmes destinés à la jeunesse manquent indéniablement. « On veut faire grandir trop vite nos enfants » déclare Laurent Brochet, directeur de Radio Pitchoun. « Aujourd’hui, on pense qu’ils peuvent grandir avec des artistes comme Maitre Gims et Black M » continue-t-il, « mais ce n’est pas du tout adapté aux enfants ».

laurent-brochet

Laurent Brochet, le fondateur de Radio Pitchoun (Crédits: DR Nice-Matin)

Aujourd’hui, des émissions telles que Les P’tits Bateaux sur France Inter ou L’actualité sort de la bouche des enfants sur RTL occupent un créneau dans leurs radios respectives, mais n’excèdent jamais les quelques minutes par semaine. La radio fondée par Laurent Brochet propose quant à elle une programmation vingt-quatre heures sur vingt-quatre de chansons et d’animations pour les enfants.

Un rôle de producteur

Ce projet rencontre toutefois quelques difficultés. Un quota de 25% de chansons françaises oblige le directeur à créer son propre contenu. Car, hormis des groupements de jeunes talents, comme Kids United ou The Poppy’s, le marché français est trop restreint pour combler la programmation musicale. L’association Radio Disney Club diffuse du contenu Disney en boucle, ce qui pose un problème légal quant à la question des quotas. Elle « ne souhaite [donc] ni émettre en FM ni en RNT ».

kids-united

Kids United est pour l’instant l’un des seuls groupes d’enfants en France. Radio Pitchoun va devoir en produire d’autres (Crédits: © Kids United / Play On)

Un rôle de producteur s’impose donc pour Radio Pitchoun. « Nous allons devoir créer nos propres artistes ou aller les chercher dans des programmes déjà existants, tels que The Voice Kids ou la France a un incroyable talent » souligne Laurent Brochet.

En Angleterre, Fun Kids, grâce à une programmation uniquement axée sur les enfants, réunit 250 000 auditeurs hebdomadaires. En s’inspirant de ce modèle, Laurent Brochet espère créer un nouveau marché, estimé à 400 millions d’euros minimum grâce à une audience potentielle de 13 millions d’enfants.

Loris Biondi
Hugo Girard
Romain Hugues

Publicités