Le Reflet, premier restaurant employant des personnes trisomiques

A Nantes, le restaurant « Le Reflet » présente une particularité : les serveurs et même les cuisiniers sont atteints de trisomie. Une vraie chance pour eux de s’épanouir librement dans la société et de modifier le regard des autres sur leur personne.

Les employés du restaurant en cuisine. (Crédit photo : Facebook le Reflet)

Modifier le regard des gens sur les personnes trisomiques, tel est l’un des objectifs du restaurant « Le Reflet », qui a ouvert ses portes le 15 décembre 2016. Au total, ce sont six personnes trisomiques qui sont employées par le restaurant, au service ou derrière les fourneaux, encadrées par un gérant et une cheffe de cuisine également éducatrice spécialisée. Flore est à l’origine de ce projet. Cette jeune femme de 26 ans s’est investie dans le projet en fondant l’association « Trinôme44 », s’occupant du restaurant. Elle a récolté 400 000 euros auprès de particuliers et d’entreprises pour ouvrir ce restaurant de 36 couverts, pour un budget total de 700 000 euros.

Un projet adapté aux employés

Afin de faciliter le travail des employés, des règles ont été mises en place, par exemple au niveau des commandes. Les clients ont à disposition des photos de chaque plat, une feuille et un tampon pour que les commandes soient faites. Cette feuille est ensuite découpée en deux pour que la cuisine et le bar puissent l’utiliser. Assiettes avec mains moulées, mobilier adapté, tout est arrangé pour que les conditions de travail soient optimales, jusqu’au temps de travail, ne dépassant pas 24 heures par semaine, afin d’éviter tout risque de surmenage.

Le restaurant propose trois entrées, plats et desserts, il est ouvert du mardi au vendredi pour les services du midi, et du jeudi au samedi pour les services du soir. Motivation, bonne humeur et implication sont au rendez-vous au Reflet, qui affiche toujours complet, une preuve que le concept a du succès.

Sacha Virga

Publicités