Ecosia, le moteur de recherche qui plante des arbres

Ecosia est un moteur de recherche qui reverse 80% de ses recettes publicitaires pour lutter contre la déforestation.

Ecosia est un moteur de recherche écologique, une alternative à Google. Comme les autres moteurs de recherche, Ecosia affiche des liens publicitaires à côté des résultats de recherche. Mais ce qu’il y a de spécial chez Ecosia, c’est que l’entreprise reverse 80% de ses revenus publicitaires pour planter des arbres au Burkina Faso, au Pérou et à Madagascar. Créé en 2009 par Christian Kroll, le site internet affiche aujourd’hui trois millions d’utilisateurs actifs et plus de six millions d’arbres plantés. L’objectif est de planter un milliard d’arbres d’ici 2020.

Vos recherches Google polluent

Une simple recherche sur le moteur Google émet sept grammes de CO2, soit « autant que pour chauffer une demi-bouilloire » d’après le Sunday Times. Le calcul a été effectué par un chercheur de Harvard, M. Wissner-Gross. Ce chiffre s’explique surtout par l’immense réseau de serveurs et de centres de traitement de données qu’une société comme Google doit utiliser pour avoir la puissance informatique requise. Ces sept grammes de CO2 sont à multiplier par les 200 millions de requêtes quotidiennes, au minimum, tout au long de l’année. Selon le chercheur américain, cela représente autant d’énergie que la consommation d’un pays comme le Laos. La high-tech a un réel impact sur l’environnement car la consommation des Datacenters (à la base du réseau internet) ne cesse de croître. En 2015 elle représentait 4% de la consommation énergétique mondiale.

Ecosia selon Ferdinand Richter, responsable d’Ecosia France

Ferdinand Richter, responsable Ecosia France, nous explique les détails de ce projet : « Le fondateur d’Ecosia a remarqué que les moteurs de recherche génèrent beaucoup de revenus, et il a souhaité en créer un qui utilise ses revenus pour contribuer au bien-être de la planète. Notre rêve chez Ecosia est de montrer aux entreprises qu’il y a une autre façon de faire, en investissant l’argent justement. ».
Les navigations internet polluent la planète, et le moteur de recherche Ecosia aussi, c’est inévitable. Seulement, en plantant des arbres, Ecosia ne se contente pas de compenser son empreinte carbone mais réalise un bilan carbone largement positif.
En plus de planter des arbres, Ecosia crée des emplois : « Nous finançons des associations qui embauchent les populations locales. Ce sont elles qui plantent les arbres. Nous plantons là où l’Homme a déforesté massivement les écosystèmes et où les associations locales n’ont pas les moyens d’arrêter cela. Nous plantons des arbres au Burkina Faso, au Pérou et à Madagascar, et l’Indonésie est en prévision. ». Mais Ecosia ne compte pas s’arrêter là, puisque sa filiale française souhaite mener des actions de terrain sur l’éducation et la sensibilisation aux problèmes environnementaux.

Aujourd’hui, Ecosia est en plein essor, surtout en France. « Nous voulons redonner espoir aux gens en leur capacité d’agir, on veut montrer qu’avec un choix extrêmement simple comme changer de moteur de recherche, on peut avoir un impact positif dans le monde. ». Côté performance, les résultats des recherches sont ceux du moteur Bing, principal rival de Google.

Pour télécharger l’application Ecosia, c’est par ici. https://play.google.com/store/apps/details?id=com.ecosia.android&hl=fr

.
Céleste Olivier

Elisa Montagnat

Publicités