Youtube : un terrain de plus en plus prisé par les hommes politiques

Les hommes politiques sont toujours en quête de nouveaux moyens pour transmettre leurs idées au plus grand nombre. Depuis quelques années, ils se sont peu à peu installés sur la plateforme Youtube, un réseau social permettant de diffuser des vidéos. Youtube est principalement utilisé par les jeunes, et les hommes politiques le savent : ils tentent de s’adapter aux coutumes du réseau social afin de séduire un nouveau public.

Florian Philippot est le dernier en date à avoir ouvert sa chaîne sur Youtube, le 10 janvier dernier. Par l’intermédiaire de vidéos postées sur ce réseau social, les hommes politiques veulent conquérir la jeunesse. Des personnalités politiques de tous bords tentent le coup, avec plus ou moins de réussite et d’inventivité. Parmi eux, Jean-Luc Mélenchon et les figures emblématiques du Front National réussissent à rassembler le plus d’abonnés, en misant sur cette méthode de communication en dehors des médias traditionnels.

Les hommes politiques veulent « maîtriser leur propre communication sans utiliser les médias » pour Philippe Moreau-Chevrolet, professeur de communication politique à Sciences Po et chroniqueur pour le Huffington Post et Slate. En plus de s’écarter des médias traditionnels, les politiques français cherchent à « créer une communauté de fans » et à « se donner un vernis de modernité ». Même si Nathalie Kosciusko-Morizet ou Benoît Hamon proposent des concepts réfléchis et travaillés, les extrêmes monopolisent l’attention et s’investissent davantage sur cette plateforme de communication. Ils en profitent pour promouvoir leurs idées, à un endroit où « les gens viennent chercher l’info », explique Philippe Moreau-Chevrolet.

melenchon1

Jean-Luc Mélanchon est considéré comme «le roi de Youtube» par les utilisateurs de la plateforme (crédits : gala.fr)

Les extrêmes comme précurseurs

Les premières chaînes Youtube d’hommes politiques sont apparues il y a environ cinq ans. A leurs débuts, elles proposaient simplement des extraits de meetings, interviews télévisuelles et interventions à l’Assemblée Nationale. Mais depuis deux ans, les principales figures politiques françaises essaient de créer des concepts originaux, avec plusieurs épisodes, à la manière des « youtubeurs » adulés par les jeunes. Le premier à avoir lancé un concept de ce type est Jean-Marie Le Pen. Chaque semaine, il donne son avis sur des questions d’actualité dans le cadre de son « Journal de Bord », qui compte aujourd’hui quatre cent cinquante-sept épisodes.

Un fonctionnement repris par d’autres hommes politiques sur Youtube, et notamment par Jean-Luc Mélenchon dans son émission « la revue de la semaine ». Le candidat de La France insoumise pour les présidentielles de 2017 a su comprendre « les codes des youtubeurs », d’après l’analyse de MisterJDay, suivi sur Youtube par plus de 500 000 personnes. Pour MisterJDay, il a réussi à plaire grâce à ses efforts de créativité et à sa compréhension des attentes de ses abonnés. Jean-Luc Mélenchon « prend en compte les avis dans les commentaires sous les vidéos », et il est l’un des seuls à faire cela. Suivi par 165 000 personnes sur Youtube, l’ancien président du Parti de gauche est, de très loin, le plus populaire sur le réseau social, devant le compte de l’Union Populaire Républicaine (25 000 abonnés).

 

Sacha Virga

Guillaume Truillet

Publicités