Benraad, œil pour œil mot pour mot

« L’Etat Islamique pris aux mots », c’est l’intitulé du livre de Myriam Benraad édité en mai dernier. Professeure en science politique à l’Université de Leyde (Pays-Bas) et chercheuse associée à l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman, l’écrivaine s’est attaquée à la force principale de l’Etat Islamique selon elle, sa propagande.

Chargée de politique à la Banque européenne d’investissement et experte spécialiste de l’Irak pour le programme Afrique du Nord et Moyen-Orient de la Banque mondiale, l’auteur n’a pas manqué d’expérience pour saisir le sujet dans sa complexité.

La force du mot qu’elle dépeint à travers son ouvrage semble calquer avec l’embrigadement de jeunes à travers le monde et issus de milieux différents dans la même entreprise meurtrière.

Depuis 2003 elle participe à diverses missions de consultance en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, plus particulièrement consacrées à l’Irak. Elle a été, à cet égard, analyste des politiques à l’OCDE (Initiative pour le développement et la gouvernance, programme pour la reconstruction de l’Irak).

Myriam Benraad, experte de ces sujets, est l’invitée du festival de Mouans-Sartoux qui fêtait sa 30ème édition le week-end du 6,7 et 8 octobre. Nous avons rencontré l’auteur à son stand.

Pensez-vous que les forces occidentales ont négligé la propagande de l’Etat Islamique ?

La déroute militaire de l’EI ces derniers mois sonne-t-elle le glas de l’organisation ?

Autour des questions terroristes, on renvoie souvent à des questions d’intégration et donc de jeunes issus de l’immigration, trouvez-vous cela justifié ?

Votre livre a une portée analytique mais l’inscrivez-vous dans une logique de « déradicalisation » ?

« Faire quelque chose » c’est bien ce que préconise l’auteur en fin de compte.

Lors du même week-end nous avons pu retrouver Myriam Benraad aux côtés d’Omar Youssef Souleimane (exilé syrien et poète, il a écrit : Loin de Damas) pour un débat autour de l’ouvrage dimanche 8 octobre.

Harold GIRARD

Publicités