Slang 199, une nouvelle marque de t-shirt made in Rouen

Alto et Amssay, deux amis , tatoueur et rappeur, mais également deux jeunes entrepreneurs qui lancent Slang 199, une marque de vêtements disponible à la vente depuis septembre.

Slang199 1

 Alto et Amssay (à l’avant) font campagne pour leur t-shirt (Crédit photo : Agathe Vauchel)

C’est l’histoire « d’un délire entre potes qui aiment la sape ». Amssay et Alto ont décidé de créer leur propre marque de vêtements. « Cela faisait 8 mois qu’on ne faisait que de parler de ça, que ce soit en soirée ou quand on se voyait tous les deux… Et puis, d’un jour à l’autre, on s’est motivés », racontent ces jeunes de 20 ans. En trois jours, ils ont « tout concrétisé », et Slang 199 est né. Dès le 3 septembre, leurs produits étaient mis en vente sur leur propre site Internet. Des T-shirts unisexes disponibles en trois coloris : blanc, gris et noir. Un dessin imprimé sur la poitrine, c’est le concept de la marque. Au choix : un cœur fendu par une rose, une main transpercée par un couteau ou une paire de fesses en bas résille. Amssay plaisante : « Ma grand-mère trouve les dessins vulgaires ! »

Slang199 2

Amssay et son t-shirt (credit : Agathe Vauchel)

« Trash et un peu gang »

Une recette « trash, simple, un peu gang » qui fonctionne et qui se retrouve jusque dans le nom de leur marque : « Slang veut dire argot et 199 fait référence au code de police lorsqu’il y a un suicide ». En dehors de l’habillement, Alto est tatoueur indépendant, tandis qu’Amssay rappe. Ses musiques sont à retrouver sur son Soundcloud. Alto est sur Instagram. Ils ont chacun une identité artistique forte, « un peu sombre », et inspirée des mêmes thèmes : « la drogue, la violence mais aussi le rap et les femmes ». Ils sont aussi unis par la volonté d’expérimenter. « On est jeunes, si on a envie de créer notre truc, c’est maintenant. Si ça marche, tant mieux, sinon ça nous aura fait quand même délirer. » La collaboration était alors naturelle. « J’avais des dessins en réserve que je n’ai jamais tatoués », explique Alto.

https://www.facebook.com/SLANG199/videos/1757119147913861/

Côté fournisseur, ils font appel à un ami qui travaille dans une sérigraphie à Canteleu, « donc le produit est local ! ».  Idem lorsqu’il s’agit de se faire connaître, le duo fait appel à des copains photographes et d’autres qui « tapent la pose ». Jamais à court d’idées, ils ont également lancé une campagne sur les réseaux sociaux, basée sur leur esthétique. L’astuce est de viser les gens avec une certaine notoriété et de leur faire porter leur T-shirt. Parce que jamais rien n’est tout rose, ils doivent faire face à des petits tracas d’entreprise. « Notre expéditeur nous a lâché du jour au lendemain »

https://www.instagram.com/p/BZrFhEkD4LB/

Un instagrameuse à 68 000 abonnés, Lou (@Littleroaring), porte leur T-shirt

Malgré cela, le duo est satisfait de leurs résultats de vente : « les gens sont motivés pour acheter nos produits, plus que ce qu’on pouvait imaginer ». Pour ne pas perdre de l’argent, ils ne fabriquent que sur commande. Depuis l’ouverture ils ont déjà vendu « une bonne vingtaine de t-shirt ». L’avenir s’annonce brillant. « Fin octobre on prépare la sortie d’un sweat et d’un évènement sur Paris ». L’évènement, c’est les Record 002. 

Côté fournisseur, ils font appel à un ami qui travaille dans une sérigraphie à Canteleu, « donc le produit est local ! ».

Slang199 3

Amssay et Alto (crédit : Agathe Vauchel)

Slang 199 est plus globalement lié au collectif Infinity Inc.  , dont sont issus Amsay et Alto. « C’est un réseau d’artistes visuels, de DJs et de rappeurs ». Des soirées, des albums, des clips… Et maintenant une marque de t-shirt. Le genre d’initiative qui permet à la scène culturelle underground rouennaise, de naître, mûrir et d’exister.

Parissa JAVANSHIRs

 

Publicités