Joshua conserve son titre contre un surprenant Takam

Ce samedi 28 octobre 2017, Anthony Joshua disputait son 20ème combat de boxe professionnel et la première défense de son double titre mondial IBF-WBA des poids lourds, acquis aux dépens de Wladimir Klitschko en avril dernier. Il a conservé ses titres en battant par K.O. technique le français Carlos Takam au 10ème round. Retour sur un combat passionnant.

Photo Article Buzzles 1

Carlos Takam (à gauche) aura tenu 10 rounds, avant de voir l’arbitre stopper l’affrontement (Crédits : Le Monde)


.

On nous promettait un combat expéditif en moins de trois rounds, comme Joshua sait si bien les faire. Takam était présenté comme un faire-valoir, qui était seulement là pour gonfler la fiche de Joshua. Il est vrai qu’étant venu en remplacement de Kubrat Pulev, l’aspirant numéro un à la couronne IBF ayant renoncé au combat pour blessure à l’épaule, le pugiliste franco-camerounais n’avait que 15 jours de réelle préparation. Il n’avait d’ailleurs pu faire que 5 sparrings afin de se préparer à l’affrontement. De plus, les 10 centimètres qui les séparent (1,98m pour Joshua contre 1,88m pour Takam) sont un avantage pour le champion en titre, tout comme leur différence d’âge (28 ans contre 36 pour Takam). Mais, sur le ring, le rendu était tout autre.

Une résistance impressionnante

Comme il fallait s’y attendre, la première reprise servait de round d’observation, les deux boxeurs se fixant, essayant de comprendre la tactique de l’adversaire. Le Britannique envoie son jab et donne le rythme du combat, tandis que le Français se contente d’encaisser les coups et tente de les rendre, et empêche le champion de développer sa technique. Dès la deuxième reprise, Joshua touche dangereusement son adversaire par deux fois. Mais Takam reste toujours solide et ne semble pas dérangé par les coups qu’il reçoit. C’est à la quatrième reprise que Joshua commence à accélérer. Il touche Takam à plusieurs reprises, et lui ouvre les deux arcades. Ce dernier touche presque le sol, mais parvient à finir le round debout. Aux deux reprises suivantes, le pugiliste français gêne toujours son adversaire, qui ne parvient à lui infliger que quelques coups, mais ceux-ci sont dévastateurs. Un médecin est appelé pour constater les arcades du vétéran de 36 ans, et vérifier son aptitude au combat.

Mais il retourne sur le ring et continue à livrer une prestation plus qu’honorable. Bien que dépassé par Joshua, qui maîtrise le combat et le touche dangereusement, le Franco-camerounais reste solide, et atteint même son adversaire quelques fois. Le champion est vraiment bloqué par la tactique de son adversaire, qui l’empêche d’envoyer ses coups par une défense irréprochable.

Une décision controversée

Vient alors la dixième reprise. Joshua, frustré durant tout le combat par l’opposition que lui présente Takam, accélère, envoie sa droite, lance ses enchaînements et parvient à atteindre plusieurs fois son adversaire. Le Français, poussé à bout, ne veut surtout pas abandonner et reste debout, sans même vaciller. C’est alors que, à la suite d’un enchaînement du boxeur britannique, l’arbitre décide de stopper le combat.

Cette décision fut incomprise, autant par les 70.000 spectateurs qui grondaient que par les deux pugilistes. Takam était furieux, arguant qu’il était encore debout, qu’il n’avait pas touché le sol et qu’il était capable de finir le combat. Joshua, qui conserve ses deux titres mondiaux, a également semblé frustré par cette fin prématurée, mais précise « [qu’il n’a] rien à voir avec cette décision ».

Malgré cette décision critiquée, Carlos Takam est sorti du combat comme un héros. Le visage plein de sang, les deux arcades ouvertes, debout sur le ring jusqu’au bout, il a gagné le respect de son adversaire, mais aussi des 70.000 spectateurs du Principality Stadium de Cardiff, pourtant rassemblés derrière le Britannique.

Photo Article Buzzles 2

Deontay Wilder et Joseph Parker (de gauche à droite) pourraient être les prochains adversaires d’Anthony Joshua (Crédits : Boxing Scene)

 


Et après ?

Après sa défaite, Takam a demandé une revanche avec un temps de préparation plus long. Mais ce deuxième combat n’aura certainement pas lieu, étant donné que Joshua a signifié avoir de nouvelles priorités pour 2018. En effet, le champion du monde a le choix concernant son futur adversaire. Avec son promoteur Eddie Hearn, il a annoncé vouloir unifier le titre mondial des lourds. Le détenteur de la ceinture WBC, l’Américain Deontay Wilder, et le monarque de la WBO, le Néo-Zélandais Joseph Parker, pourraient donc constituer ses prochains adversaires. Mais ils ne sont pas les seuls à vouloir affronter « AJ », puisque Tyson Fury, l’ancien champion du monde contrôlé positif à la cocaïne en 2016, a également défié le champion WBA et IBF. Le programme risque d’être chargé pour Anthony Joshua en 2018, et Carlos Takam ne semble pas faire partie de ses plans.

Hugo BRUN

Publicités