L’AS Monaco ne lâche rien

En battant Rennes mercredi 20 décembre (2-1) à l’occasion de la 19ème journée de Ligue 1, l’AS Monaco a signé une treizième victoire cette saison, la quatrième consécutive. En dépit d’un début d’exercice en dents de scie, les hommes de Leonardo Jardim s’accrochent à la deuxième place et terminent l’année 2017 en boulet de canon.

Monaco tient son rang. Quelques mois après avoir été sacrés champions de France, les Monégasques, emmenés par Leonardo Jardim, ont conclu la phase aller de l’exercice 2017/2018 de Ligue 1 par une victoire, avant la trêve hivernale, face à Rennes (2-1). Un succès qui leur permet de passer ces Fêtes de fin d’année à la deuxième place du championnat, ex-aequo avec l’Olympique Lyonnais, neuf points derrière le Paris Saint-Germain et trois devant l’Olympique de Marseille.

Pourtant, les observateurs du football ne donnaient pas cher de la peau du champion de France en titre. Des pertes notables côté transfert, avec le départ de Kylian M’Bappé au PSG, celui de Bernardo Silva et Benjamin Mendy à Manchester City ou encore de Valère Germain vers l’Olympique de Marseille, mais aussi des déconvenues sportives à l’instar d’une Ligue des champions totalement ratée puisque l’AS Monaco a tout simplement terminé dernière de son groupe, avec deux nuls, quatre défaites et, surtout, sans victoire.

Des ingrédients retrouvés

Quatre défaites, c’est aussi le cas en championnat cette saison. Un nombre bien moindre puisque sur dix-neuf rencontres disputées. Seuls Nantes, Lyon, Paris et Nice ont réussi à faire tomber la deuxième attaque de la Ligue 1. Une attaque qui n’a pas hésité à transpercer les défenses adverses grâce à des résultats remarquables : 6-0 face à Guingamp, 6-1 face à Marseille, 4-0 à Saint-Etienne et Lille ou encore 4-1 à Dijon. Au total, à la trêve, les joueurs du président Dmitri Rybolovlev totalisent quarante-six buts inscrits. Le PSG, grâce au trio M’Bappé – Cavani – Neymar, est la seule équipe à faire mieux : cinquante-huit buts marqués.

Légende : Falcao, serial-buteur, a déjà inscrit 14 buts en 19 matches de Ligue 1. (Crédit photo : AS Monaco)

Surtout, l’AS Monaco semble retrouver les ingrédients qui faisaient sa force la saison passée : un jeu rapide, porté vers l’avant, où Falcao ne se gêne pas pour marquer – déjà 14 en L1. En réalité, c’est toute l’équipe qui se redessine. Derrière, Jemerson et Glik tiennent la maison, Sidibé ne se prive pas de déborder et de centrer, voire de marquer. Fabinho et Joao Moutinho retrouvent une solidité et une complicité perdues en début de saison. Thomas Lemar, lui, égaye le milieu monégasque.

Un début d’année 2018 délicat

Le club du Rocher termine donc l’année 2017 comme il l’avait commencée : par une victoire. Mieux encore, son succès obtenu face à Rennes mercredi dernier vient ponctuer une série de quatre victoires consécutives en Ligue 1. Les joueurs de Leonardo Jardim n’avaient pas remporté quatre rencontres de suite depuis… le mois d’août.

En 2018, le challenge sera de poursuivre la série. Au programme, un déplacement à Montpellier le 13 janvier et les réceptions de l’OGC Nice et du FC Metz les 16 et 20 janvier. Auparavant, les Monégasques iront à Yzeure (N2) à l’occasion des 32èmes de finale de la Coupe de France le 6, et se rendront à Nice pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue le 9. Un calendrier de ministre qu’il faudra négocier du mieux possible si l’AS Monaco veut continuer à défendre son titre de champion de France jusqu’au bout.

Romain Hugues

Publicités