Mohammad ben Salmane, le réformateur du royaume saoudien

Depuis son arrivée au pouvoir, Mohammad ben Salmane bouleverse le royaume saoudien. Moderne, d’un côté, en accordant des droits aux femmes et en diversifiant l’économie. Intolérant, de l’autre, face aux réfractaires à son autorité.

Pour réduire la dépendance de l’Arabie Saoudite au pétrole, d’ici à 2030, Mohammed ben Salmane a mis en place des réformes socio-économiques. Renforcer le rôle de l’Arabie Saoudite à l’échelle régionale, encourager les jeunes générations et réviser les structures institutionnelles du gouvernement font parti de ses ambitions. Sur le plan social, il entend améliorer les services à la population en termes de santé, culture et loisirs.

En politique étrangère, ses décisions politiques sont aussi singulières. Ministre de la Défense, Mohammad ben Salmane a lancé l’intervention saoudienne au Yemen. Son but : contrer l’avancée des rebelles chiites soutenus par l’Iran.

La rupture des relations avec le Qatar et la fermeture de leurs frontières communes avait pour objectif d’obliger l’Emirat à couper ses liens avec les mouvements islamistes. A l’occasion de la venue du président Trump à Riyad, fin mai 2017, MBS voulait imposer un nouvel ordre régional. En s’appuyant sur leur hostilité à l’islam politique, incarné par les Frères Musulmans et à l’Iran chiite. Une rivalité avec Téhéran dicte chaque décision du prince-héritier, déstabilisant une région déjà très fragile.

Capture d’écran 2018-01-11 à 12.12.00.png

Arsène Chapuis

Hafça El Moussaoui 

Célia Maciolek

Publicités