L’aventure guatémaltèque pour quatre Scouts de France

Cet été, quatre amis membres des Scouts et Guides de France à Valbonne prendront un avion à destination du Guatemala. L’objectif, réaliser une mission humanitaire d’un mois dans un pays d’Amérique Centrale en développement… et réputé parfois dangereux.

quatuor scoot guatemala

Quatre jeunes Scouts de France en partance pour le Guatemala… (© helloasso.com)

Voilà un quatuor qui n’a pas froid aux yeux ! Matthias Roustan, Arthur Bablon, Quentin Danckof et Charles Cocheteux sont quatre compagnons des Scouts et Guide de France du groupe Paul VI à Valbonne. Amis de longue date âgés de 18 à 19 ans, ces étudiants en soif d’aventure ont élaboré un ambitieux projet humanitaire.

Le 1er juin, ils s’envoleront vers le Guatemala et aideront les habitants du village d’El Paredon sur des questions environnementales. Ils sensibiliseront notamment les jeunes au tri des déchets et construiront des centres de collecte des ordures.

Membre du quatuor, Charles Cocheteux explique que la destination guatémaltèque n’a pas été choisie par hasard : « Nous partons au Guatemala car le frère d’un des membres de l’équipe y réalise du bénévolat pour une association, la Choza Chula. Nous avons donc déjà un contact ».

Les aventuriers peuvent donc compter sur une aide précieuse pour préparer leur venue. D’autant plus que la vigilance est de mise dans un pays où des tensions sociales sont latentes.

Actuellement, le Guatemala est considéré comme le 47e pays le plus dangereux du monde selon l’Institut pour l’Economie et la Paix. « Nous prendrons toutes les précautions nécessaires », souffle Charles Cocheteux.

Carte gouvernement guatemala amérique centrale

Selon le Ministère de l’Europe et des affaires étrangères, les voyageurs doivent avoir une « vigilance renforcée » au Guatemala. (© Ministre des Affaires étrangères)

Pour les quatre jeunes, la course contre la montre a déjà commencé. Au programme jusqu’à juin, préparation des cours de sensibilisation écologique pour les habitants, réalisation des plans pour construire les centres de collecte, et bouclage des dossiers administratifs.

Sur ce dernier point, les scouts sont à la recherche de financement pour mener au mieux leur projet. Chiffrée, l’initiative humanitaire est estimée à 5000€. Pour obtenir une partie des fonds, les quatre protagonistes travaillent. Ils ont également lancé une page de crowfunding sur internet.

Hugo SCHERRER