octobre 06

Étiquettes

[Mouans-Sartoux] Femme et Femen !

Interview avec Sarah Constantin, une militante Femen.

femen

Femen. Ce groupe de femmes mène des actions militantes inédites. Elles ont fait de leur corps dénudé une arme. Sarah Constantin est l’une d’elles. Entretien avec cette militante qui animera un débat aujourd’hui à 13h30, salle Léo Lagrange.

On dit souvent que les Femen sont trash, extrêmes. Vous répondez quoi ?

Se réapproprier son corps, c’est trash ? En faire une arme politique pacifiste, c’est trash ? Scander des slogans politiques dans la rue, c’est extrême ? Il serait temps de se concentrer sur des choses plus graves et trash qu’une femme, seins nus, qui défend l’égalité. Qu’une femme soit violée toutes les 7 minutes en France, ça c’est trash. Que les femmes subissent quotidiennement du harcèlement dans la rue, c’est trash. Vous voulez que je continue ?

Vous participez au débat “Du MLF à Femen et #Metoo”. #Metoo a réellement changé les choses et les mentalités ?

Cela a permis aux femmes de réaliser que les violences qu’elles subissent ou ont subies ne sont pas dues aux hasards de la vie mais qu’elles sont systémiques. C’est ce système que nous devons faire tomber. #Metoo parle à toutes les femmes. On a enfin trouvé une lutte autour de laquelle se fédérer. #Metoo va très certainement muter sous d’autres formes et d’autres noms. Mais une chose est sûre, la révolution des femmes est en marche.

Le thème du festival est la liberté. Vous pensez qu’elle est encore loin pour les femmes d’aujourd’hui ?

Évidemment qu’en tant que Française, je me sens plus libre qu’une Iranienne obligée de porter le voile ou qu’une Indienne privée de sorties et d’école pendant ses règles. Mais une chose ne change pas : la domination masculine règne en maître. C’est en changeant ce paradigme de société, tout aussi injuste que millénaire, que nous pourrons goûter à la vraie liberté.

Propos recueillis par Ana Michelot et Aurore Coulon