[Mouans-Sartoux] Le festival, un outil pédagogique utile pour les enseignants

Jeunesse profs

Le festival est une occasion pour les écoliers de se familiariser avec la lecture (Photo Grégoire Assous)

Hier, c’était le jour des scolaires : 8 000 écoliers, collégiens et lycéens de tout le département des Alpes-Maritimes et du Var sont venus participer aux festivités.

C’est le cas des élèves de 6e du collège de Roquefort-les-Pins. Pour leur professeure de français, le festival est une aubaine : “Au programme de cette année scolaire, ils ont les métiers du livre, explique-t-elle. On leur a donné un dossier à remplir pendant la journée. Ils doivent poser des questions sur le travail des auteurs, éditeurs et libraires présents pendant le festival.” Un moyen ludique d’assimiler le programme de l’Éducation nationale.

Malgré leur devoir à rendre, les collégiens ont l’air conquis par le festival : “J’ai tout aimé, lance Lisa, surtout les performances de street-art !” Mais pas seulement : “J’aime beaucoup les romans. La bibliothèque du collège achète le livre de notre choix. Après l’avoir lu, on le rend pour que les autres puissent le découvrir.”

Catherine Cadot est professeure d’une classe de CE2-CM1 dans le Var. Elle vient au festival avec ses élèves depuis vingt ans : “Chaque année, j’essaie d’organiser des rencontres avec les auteurs. Je demande aux élèves de préparer des questions.” Et ça a l’air de leur plaire : “En général ils ne connaissent même pas le festival. Après y être allés, ils demandent à leurs parents de revenir dans le week-end.”

Lounès El Mahouti