[Mouans-Sartoux] Ortelli : un auteur qui détone

Photo OrtelliBien que le festival de Mouans-Sartoux soit piétonnisé, l’automobile a réussi à faire son chemin jusqu’au milieu des stands. Le journaliste sportif Daniel Ortelli était présent hier pour présenter son livre Circuit Paul Ricard, les seigneurs de la F1 aux éditions Gilletta. “Un livre sur les voitures de courses, c’était pas gagné à Mouans-Sartoux”, glisse l’auteur. En effet, depuis plus de vingt-cinq ans, la ville des AlpesMaritimes est pionnière en matière d’écologie. Quoi qu’il en soit, Daniel Ortelli a apprécié ce festival. “C’est très enrichissant de venir ici. J’ai vendu quelques livres à des vieilles connaissances, j’ai pu rencontrer des gens… C’est la première fois que je viens sur un festival littéraire et je continuerai à le faire.”

Un retour attendu de la F1

La F1 est réapparue en France le 24 juin dernier. Un retour qui s’est fait attendre plus de dix ans. Dans son livre, Daniel Ortelli revient sur les grands moments de l’histoire du circuit Paul Ricard avec les photographes Bernard Asset, PaulHenri et Bernard Cahier : “Il nous a fallu une année pour élaborer le livre, j’ai dû faire un choix entre toutes les interwiews – qui durent plus de quatre heures parfois – et les centaines de photos”, raconte le journaliste de l’Agence France Presse. Un travail de longue haleine qui est complété par les archives de la famille Ricard. Ce passionné d’automobile depuis l’âge de 10 ans relate les évènements marquants du sport automobile, notamment le dernier sacre d’un Français en Formule 1. “La victoire d’Olivier Panis au Grand Prix de Monaco en 1996 m’avait vraiment bouleversé. Seulement six voitures avaient fini la course. C’était invraisemblable que Panis gagne. Et depuis, aucun Français n’a réussi à revenir sur la première marche du podium”, explique-t-il.

Un nouveau livre en préparation

Pendant cinq ans, Daniel Ortelli a traversé la planète pour suivre les différents Grands Prix. Une expérience qu’il a souhaité transmettre dans un livre. “J’étais obnubilé par la F1, c’est quelque chose qui peut vous rendre fou. Le plus passionnant dans ce sport, c’est de connaître les dessous de la discipline, savoir pourquoi un pilote gagne, perd, comment fonctionne le business.” Une passion qui pourrait l’amener à rédiger un nouvel ouvrage sur l’ensemble des circuits français pour fêter les cinquante ans du circuit Paul Ricard.

Elliott Sentenac