Des courses sans plastiques c’est simple !

L’ouverture d’épiceries vrac est en plein « boom » ces dernières années. La toute première épicerie vrac et bio, vient d’ouvrir ses portes à Cannes, nous sommes allées à la rencontre de ses propriétaires.

Depuis la rentrée, au 66 boulevard de la République à Cannes une nouvelle boutique s’est implantée, « Le Panier Vrac ». Un nom assez étrange pour un nouveau concept d’épicerie dirigée, ici, par Marianne Abadie et Pascal Richaud. La devanture est simpliste, tout comme son principe. A l’intérieur foisonnent bocaux de bonbons, légumes en cagettes et pâtes dans des présentoirs en libre-service. La principale différence avec les autres épiceries est que tout est vendu en vrac. Pour faire vos emplettes il vous suffira d’amener vos contenants (bocaux, boîtes, sachets) ou bien  d’utiliser des sachets kraft, mis à disposition. Le principe est simple : vous donnez vos contenants vides à Marianne ou Pascal, qui font la tare, ensuite libre à vous de les remplir avec ce que vous souhaitez et avec la quantité dont vous avez besoin. Vous repassez à la balance et vous réglez la facture à la caisse. Ainsi chacun génère le moins de déchets possible, tout en favorisant un commerce bio de proximité. C’est le principe du « zéro déchet », pas d’emballages plastiques, uniquement des contenants réutilisables. 

Affublés de leurs tabliers gris brodés à leurs noms, le couple semble très heureux de ce nouveau choix de vie : « on se sent très libre, on n’a pas l’impression de travailler », explique Marianne. Le couple mangeait bio depuis longtemps mais c’est après le burn-out de Marianne, ancienne cadre supérieure, que l’idée de cette épicerie a germé dans leurs esprits. Depuis janvier 2018, ils montent ensemble ce projet, le 14 Août Marianne quitte son travail et en Septembre leur boutique ouvre dans le quartier République.

« Il faut qu’on réapprenne à se parler »

L’accueil des clients est naturellement chaleureux, peut-être cela a-t-il un lien avec l’ancien métier de Pascal, coiffeur. La proximité avec les clients est voulue et recherché par les clients. Accoudée à la table du coin café de son épicerie vrac, Marianne Abadie explique « cela fait partie de la démarche, avec les supermarchés on a oublié ce contact, il faut qu’on réapprenne à se parler» pendant que son mari, Pascal Richaud, s’occupe des nombreux clients présents dans la boutique. Adèle, cliente du magasin confie « je viens régulièrement depuis l’ouverture et c’est toujours aussi agréable parce qu’il y a un vrai échange et de réels conseils ».

« On a une quarantaine de clients par jour, entre 6 et 10 euros de panier moyen. », nous livre Marianne. Un chiffre qui peut paraître petit pour une grande surface mais qui est bon pour une épicerie de cette taille. Marianne et Pascal espèrent même que d’autres épiceries de ce type s’installeront à Cannes. 

Pour retrouver cette épicerie zéro déchet, c’est au 66 boulevard de la République à Cannes, du lundi au samedi de 8h30 à 19h. 

Yeelen Tanche

Aurore Coulon