NaNoWriMo : quésaco ?

Vous êtes un écrivain en herbe, ou vous avez toujours rêvé d’écrire, mais vous avez peur de commencer ? Ça tombe bien, le mois de novembre est fait pour ça : voici le NaNoWriMo.

Le NaNoWriMo (Mois (inter)National de l’Écriture de Romans en français) est « une façon amusante et stimulante de concevoir l’écriture de romans » d’après la définition du site français Wrimos France. Le but est d’écrire un roman de 50 000 mots pendant le mois de novembre.

En 1999, une vingtaine de jeunes américains se sont lancés pour défi d’écrire un roman pendant tout un mois. Six personnes ont réussi la première fois. Le NaNoWriMo se tient chaque année en novembre depuis 2000, avec la création d’un site et des premières règles. En 2002, les forums se sont ouverts, 5000 candidats ont participé. Au fur et à mesure, le site a évolué et a attiré de plus en plus d’écrivains, amateurs ou confirmés. Des associations se sont développées, par exemple le Young Writers Program, à partir de 2005. L’année dernière, 394 000 personnes ont participé à ce défi, et plus de 58 000 personnes ont réussi à dépasser le cap des 50 000 mots. Cette année, plus de 400 000 personnes à travers le monde se sont inscrits, presque 100 000 étudiants participent grâce au Young Writers Program.

Du « binge writing » : pas le temps de se relire !

Le NaNoWriMo privilégie la quantité à la qualité. Ce n’est pas un moyen d’apprendre à bien écrire, mais une stratégie de « binge writing », qu’on peut traduire par frénésie d’écriture. Il faut tenir un cap de 1667 mots par jour si on veut arriver au bout. « Parfois, on écrit moins un jour : manque de motivation, travail extérieur… Du coup, il faut rattraper ça mes jours suivants », explique une Nanoteuse. « Ça m’arrive d’écrire plus de 5000 mots en une journée » affirme-t-elle. « En 2018 c’est mon dixième NaNo. C’est devenu un rituel, chaque année, je prends des congés pendant le mois de novembre. Au total, j’ai réussi à dépasser les 50000 mots 7 fois ! »

Si la langue anglaise est la plus commune, il existe des communautés étrangères : française, espagnole, portugaise, japonaise… Il y a de nombreux Nanoteurs comme on les appelle en France : plus de 17000 membres sur le forum, et 2000 inscrits pour la session 2018. Le NaNoWriMo peut être un exercice en solitaire, mais il existe dans les grandes villes des « Write-In », des ateliers dédiés à l’écriture où les écrivains se rassemblent et échangent, discutent, se donnent des conseils. En plus, il existe des « Municipal Liaison » : ils sont au nombre de 7 en France. Ce sont des volontaires qui s’occupent des forums de leur région ou de leur pays. Le 30 novembre à 23h59 heure locale, le challenge est terminé.

Le mois de décembre correspond au mois de la relecture. Si le roman n’est pas terminé, l’auteur peut décider de continuer son roman. Plus rarement, certains livres issus de NaNoWriMo sont édités. Par exemple, le roman historique De l’eau pour les éléphants (Water for Elephants), publié par Sara Gruen en 2006, a été un vrai best-seller.

Nicolas Caloustian

Ulysse Goldman