janvier 26

Étiquettes

Une grande enseigne de fast-food emploie des seniors

Deux fast-foods de Nice ont recruté cinq personnes âgées de plus de 45 ans. La restauration semble être une bonne voie pour les chômeurs seniors.


Sonia Bottero est désormais une employée de l’entreprise Mc Donald’s. Cette quinquagénaire, mère de trois enfants et ancienne responsable d’une carrosserie a tout perdu lors d’un incendie et s’est retrouvée au chômage. Aiguillée par son conseiller Pôle Emploi vers la restauration qu’elle avait déjà pu expérimenter lors d’emplois saisonniers, elle a décidé de suivre une formation.

Une démarche peu ordinaire 

Sonia, tout comme quatre autres personnes dans le même cas, a suivi une formation proposée par l’AFPA de Nice et financée essentiellement par Agefos PME, un Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA). Cette contribution permet aux formés de ne rien débourser. Valérie Bellon, directrice de l’AFPA, note l’importance de ce financement : « les seniors au chômage peuvent avoir des difficultés pour payer, nous avons même eu un monsieur presque SDF que nous avons logé afin qu’il puisse suivre la formation ». Pour obtenir le diplôme d’agent de restauration, ils devront suivre 400h théoriques en alternance, avant de pouvoir espérer être embauchés. Bertrand Vermeil, conseiller chez Agefos PME, souligne le côté « innovant » de ce projet puisque Mc Donald’s embauche majoritairement des jeunes. La directrice de formation considère cette démarche comme une « une belle expérience pour l’entreprise et les employés ». 

Une expérience enrichissante 

Depuis l’obtention de son contrat de professionnalisation, Sonia travaille et suit sa formation dans l’un des restaurant de la ville. La relation avec les plus jeunes employés se passe au mieux. Elle précise « travailler avec 75 % de jeunes et d’étudiants », ce qui ne la dérange pas puisqu’elle est mère de trois filles et a donc « l’habitude ». Épanouie dans ce nouveau secteur, Sonia, aujourd’hui chargée de l’accueil clientèle et des animations enfants souhaite encore évoluer au sein de l’entreprise. Pour Valérie Bellon, les seniors peuvent apporter autant aux fast-foods qu’aux autres employés par « leur expérience passée et leur savoir-vivre ». Avec l’embauche des seniors, l’enseigne espère élargir sa clientèle. Ce même projet sera réitéré en 2019. 

Martin Bizeray

Flavie Thivol