Un rapport parlementaire propose que les jeunes puissent conduire seuls dès 17 ans

Et si les jeunes pouvaient passer le permis à 17 ans ou durant le futur service national universel (SNU) ? C’est l’une des propositions d’un rapport parlementaire, remis au Premier ministre et révélé ce mardi dans le cadre de la réforme du permis de conduire.

Dans son rapport, Françoise Dumas, députée LREM du Gard, suggère que les adolescents puissent conduire, sans accompagnateur, à partir de 17 ans, à condition d’avoir fait de la conduite accompagnée. Aujourd’hui, un jeune qui a suivi ce dispositif peut obtenir le permis à 17 ans et demi, mais ne peut pas conduire seul avant sa majorité.

Une réforme limitée à la France

Si cette réforme était votée, les jeunes conducteurs pourraient prendre la route immédiatement mais cette mesure se limiterait uniquement au territoire national. Une directive européenne interdit de transposer le permis national en permis européen avant d’avoir atteint les 18 ans.

Un examen jugé coûteux et long à obtenir

Pour aider les jeunes à financer le permis, dont le coût moyen s’élève à 1600 euros, le rapport propose également de l’intégrer au service national universel, qui doit être lancé en juin.

Le SNU se décomposera en deux parties, ceux qui suivront le SNU « volontaire de longue durée » pourraient passer l’épreuve pratique du permis de conduire gratuitement.

Ce rapport permettrait de renforcer la qualité de la formation et garantir son accessibilité en termes de délais et de prix. 

Valentin RIVOLLIER