La Virginie et le racisme, une longue histoire

L’État de la Virginie enchaîne les scandales à caractère raciste ces dernières semaines. La femme du gouverneur démocrate de la Virginie est à son tour accusée de racisme après avoir distribué du coton à des enfants afro-américains.

Le malaise se fait ressentir lorsque Mme. Northam distribue du coton à des élèves – les seuls afro-américains du groupe – et leur demande d’imaginer la vie des esclaves, ramassant du coton à longueur de journée. L’échange a surtout contrarié et choqué les parents de ces élèves qui ont par la suite, envoyé une lettre à la première dame et les législateurs de l’État dénonçant les actions racistes du couple.

Lors d’une visite de la demeure du gouverneur et de sa femme pendant le mois de l’histoire noire, Pam Northam a montré aux collégiens présents des échantillons de tabac et de coton, décrivant la vie des esclaves dans l’ancien État ségrégationniste.

Le gouverneur Ralph Northam avoue être dans une photo raciste où il porte du maquillage noir sur son visage. Source : https://www.nytimes.com/2019/02/01/us/politics/ralph-northam-yearbook-blackface.html

Cet événement remet en question les excuses adressées à la suite du scandale concernant son mari, le gouverneur Northam accusé de “blackface”, une pratique raciste et dégradante qui consiste à se peindre le visage en noir. Quelques semaines auparavant, des images du démocrate pendant ses années universitaires ont fait surface. La photo montrait le gouverneur en question avec le visage peint en noir visant à ressembler à une personne noire, aux côtés d’un étudiant déguisé en membre du Klu-Klux-Klan.

Ces images ont provoqué une polémique mais le politicien a nié les accusations avant d’avoir avoué pratiquer le “blackface”. Ses excuses n’ont pas suffit pour les habitants de la Virginie qui ont demandé la démission de Ralph Northam.