mars 26

Étiquettes

Au cœur d’une étape de Paris-Nice

Les spectateur attendent devant l’écran géant l’arrivée de l’étape au Col de Turini (Crédit Photo : Jean Uminski)

Ce samedi 16 mars, le Col de Turini a été le cadre d’une arrivée au sommet à l’occasion de la septième étape de Paris-Nice. Cette course cycliste d’une semaine se joue souvent lors des deux derniers jours, dans l’arrière-pays niçois. L’édition 2019 n’a pas dérogé à la règle puisque le vainqueur du maillot jaune a fait la différence lors de l’ultime ascension de l’étape.

Egan Bernal, membre de l’équipe Sky, a profité du Col de Turini et ses 15km de montée pour revêtir le maillot jaune. Un statut de leader qu’il a gardé jusqu’à la Promenade des Anglais pour remporter ce Paris-Nice.

Même si cette course n’est pas du même niveau qu’un grand tour, c’est un rendez-vous immanquable pour les passionnés de cyclisme.

Le Paris-Nice, une course pour passionnés

L’organisation est, elle, primordiale pour le bon déroulement d’un événement sportif. Rencontre avec ceux qui s’activaient en coulisses pour préparer l’arrivée au sommet du Col de Turini.

L’organisation de Paris-Nice nécessite du personnel

Jean Uminski
Julien Raymond