mai 18

L’Incroyable Histoire du Facteur Cheval, une explosion d’émotions

A l’occasion du printemps du cinéma, Morestel, petite ville d’Isère, a décidé d’honorer le patrimoine de la région, en diffusant L’Incroyable Histoire du Facteur Cheval, au cinéma Le Dauphin. Un film retraçant le passé du Palais du Facteur Cheval, monument historique, situé à Hauterives, dans la Drôme.

L’affiche du film

L’émotion avant tout

Rires, émerveillement, tristesse. Ce film de Nils Tavernier, fait passer un lot d’émotions immense en seulement deux heures. Du début, à la fin de la construction du Palais Idéal du Facteur Cheval, le public en prend pleins les yeux. L’architecture prend vie sous leurs yeux. Les sculptures sont toutes aussi splendides les unes que les autres. En prime, des paysages magnifiques s’offrent aux spectateurs, depuis ce petit village de Hauterives dans la Drôme, dans lequel ils sont plongés. Tout au long du film, on suit le parcours du constructeur du palais : Joseph Cheval.

Jacques Gamblin dans le rôle de Joseph Cheval

Un acteur principal hors du commun

Le facteur Cheval, comme son nom l’indique, est facteur. Il a eu une vie compliquée, puisqu’il a perdu les membres de sa famille un à un. Il a, en plus, une maladie psychologique. Et l’acteur, Jacques Gamblin, nous fait ressentir tant la joie et la tristesse de la vie du personnage. Son histoire commence véritablement le jour où il déterre une pierre à formes rondes, telle une spirale, pendant son parcours de facteur habituel. Dès lors, les spectateurs se plongent dans la vie de Joseph Cheval. Jacques Gamblin, dans le rôle principal, est vraiment incroyable. Son jeu d’acteur, suscite des frissons. Sa facilité de jouer le caractère complexe et étrange du personnage est déroutante. Comme si le personnage lui était familier, qu’il jouait naturellement son rôle. Le public est ébahi.

« Je suis bouleversée »

La scène de fin se termine en musique. Quand on balaye la pièce du regard, on s’aperçoit que beaucoup de spectateur ont sorti les mouchoirs. Reniflements, grosses larmes, le public ne s’en remet pas. Catherine, retraitée, est venue pour comprendre l’histoire de ce beau monument : « Je suis bouleversée, c’est une histoire vraiment humaine. Je crois que je n’avais encore jamais autant pleuré et souris devant un film ». Pour Julien, 31 ans, ce film montre autre chose : « On se rend vraiment compte du travail qu’il a fallu pour construire un tel monument. Certes l’histoire de Joseph Cheval est émouvante, mais moi, je tire vraiment mon chapeau à cet homme. Son courage jusqu’à la dernière pierre posée est immense ». A la sortie du cinéma, les groupes d’amis venus voir ce film se regroupent. Leur avis est unanime : c’est une histoire incroyable, qu’il faut voir.

Lauryne Guignard