La Coupe de La Ligue sort par la petite porte

La Ligue de Football Professionnel (LFP) a annoncé mercredi après-midi que la Coupe de la Ligue s’arrêterait après l’édition 2019-2020. Une compétition qui n’a pas toujours fait l’unanimité

Une surcharge du calendrier

L’une des raisons de sa suppression dès la saison prochaine concerne le calendrier des équipes. Créée en 1994, cette compétition oppose les écuries des deux premières divisions. Si c’est l’occasion pour les petites équipes de vivre une belle épopée, pour les clubs les plus prestigieux, ce n’est qu’une surcharge en nombre de matchs dans la saison. Petite sœur de la Coupe de France, la Coupe de la Ligue a toujours été considérée comme une compétition mineure en France. Lors de sa première édition, les joueurs du Paris-Saint-Germain avaient réussi à battre Bastia (2-0) mais avaient soulevé le trophée avec retenue. Ils avaient même déclaré à l’issue du match « Petite finale, petite coupe, petite joie. » Aujourd’hui, les footballeurs n’ont pas changé d’avis sur la question. Participant jusqu’à quatre compétitions (Championnat de France, Coupe de France, Coupe d’Europe, Coupe de la Ligue) par saison, ils doivent jouer tout les trois ou quatre jours. Un calendrier chargé qui diminue la récupération entre les rencontres et augmente donc le risque de blessure. Des raisons qui ont poussé la Ligue de Football Professionnel, organisateur de la Coupe de la Ligue,  à publier un communiqué annonçant la suspension de la compétition après l’édition 2019-2020.

La LFP décide de ne pas maintenir la Coupe de la Ligue à la fin de cette saison.

Des diffuseurs TV pas intéressés

La Coupe de la Ligue va donc disparaître du paysage médiatique la saison prochaine. Et pour cause, aucun diffuseur n’a voulu acheter les droits de cette compétition pour la période 2020-2024. Détenus depuis 2016 par Canal+ et France Télévision, aucun des deux groupes n’a émis de proposition pour continuer de diffuser cette coupe. Les deux chaînes ont été très déçues des audiences réalisées l’année dernière, surtout lors de la finale Strasbourg-Guingamp, réunissant seulement 2,2 millions de téléspectateurs. Une édition à oublier comparée à celle de 2014 où la finale PSG-Lyon avait rassemblé 4,6 millions de téléspectateurs. Pour ses deux actuels diffuseurs, la compétition ne vaut plus les 24 millions de droits télévisuels qu’elle coûtait. Sans retransmission, la LFP ne voit plus l’intérêt de cette Coupe de la Ligue et préfère suspendre cette compétition. 

De nouveaux formats qui ne font pas l’unanimité

Conscient que la Coupe de la Ligue était en danger, le syndicat des clubs professionnels « Première Ligue » avait formulé plusieurs propositions à la LFP afin de sauver cette compétition. En mai dernier, le président du syndicat, Bernard Caïazzo avait même déclaré « La Coupe de la Ligue est morte et enterrée dans son format actuel ». Pour donner un second souffle à cette coupe, il avait proposé deux nouveaux modèles de compétition. Le premier projet était une compétition entre les huit meilleures équipes durant les fêtes de fin d’année. Une idée ayant pour but d’attirer les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) qui représentent de potentiels diffuseurs. Le second format proposé évoquait lui une répartition des équipes selon leur zone géographique. Après avoir pesé le pour et le contre, la LFP n’a pas été convaincu par les deux formats. La compétition sera finalement suspendue après le 4 avril prochain, date de la finale de la 26ème et dernière édition. 

Antonin Blanc