Nice: l'AGORAé, une épicerie solidaire pour les étudiants

Permettre aux étudiants d’avoir accès aux produits de première nécessité, voilà le défi de l’épicerie solidaire « AGORAé ». Gérée par des étudiants bénévoles, l’initiative veut lutter contre la précarité mais aussi contre l’isolement.

Près de 100 étudiants sont déjà passés par l’AGORAé depuis la rentrée scolaire. (Photo ELVK)

12 centimes d’euros le sachet de pâtes, 18 centimes pour une baguette de pain. À l’épicerie solidaire « AGORAé », les prix affichés sur les étiquettes sont à 15 % du marché habituel. Le projet est mené par la Face 06 et la Fédération des associations et corporations étudiantes, pour la huitième année consécutive. Soit la quatrième depuis le déménagement dans ses locaux actuels de la rue Alsace Lorraine près de la gare principale de Nice en plein centre-ville. « La première année, on avait 80 étudiants bénéficiaires. L’année dernière ils étaient plus de 200 » souligne Amaury Baudoux, président de la FACE 06. L’épicerie est gérée par des étudiants bénévoles de l’association, ainsi que par des jeunes en service civique. D’après les chiffres de l’AGORAé, un de ses bénéficiaires sur quatre saute au moins au repas par semaine par manque de moyens.

Lutter contre la précarité et le salariat étudiant subi

Pour remplir les rayons de l’épicerie solidaire, les bénévoles se fournissent auprès de la banque alimentaire chaque semaine, avant de revendre à prix cassé à des étudiants dont le dossier a été accepté sur le site de la fédération. « Pour y prétendre, il faut avoir moins de 220 euros pour manger » explique Ilona, en service civique à l’AGORAé. Le but de la structure, lutter contre la précarité étudiante mais aussi contre le salariat subi, qui empiète sur du temps de repos ou de révisions. Lors de la réouverture en octobre 2019, le président de l’université Côte d’Azur Jean-Marc Gambaudo était présent pour saluer l’initiative : « Plus que l’argent, ce qu’il manque le plus au sein de l’université, ce sont les idées comme celle-ci ».

Un lieu de vie contre l’isolement

Le projet de l’Agoraé n’est pas seulement une initiative financière, c’est aussi une solution pour sortir de l’isolement social. L’espace étudiant de la FACE 06 est un lieu de vie et de socialisation, qui propose des sorties de groupes ou des animations, comme un Friends Dating. « On prévoit un gros évènement à Noël, pour ceux qui n’ont pas les moyens de rentrer chez eux » annonce Ilona. Des ateliers diététiques sont aussi proposés à l’espace étudiant, pour sensibiliser les jeunes sur l’importance d’une alimentation saine. « C’est bien de se nourrir, mais il faut bien se nourrir », a lancé Amaury lors de son discours à la réouverture de l’épicerie le 16 octobre. Pour faire connaître son projet, la FACE 06 a organisé une AGORAé Tour. « Beaucoup d’étudiants ne savent pas que l’épicerie existe, alors même qu’ils pourraient en bénéficier » conclue Amaury.

Etienne Le Van Ky